Partagez | 
 

 Au détour d'un rayon [ Harumi ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: Au détour d'un rayon [ Harumi ]   Dim 15 Mai - 15:14

On peut trouver plein de choses.
Harumi Fujiwara
Frowin Wald
Le soleil était de sortie. Il n’était donc pas le moins du monde étonnant que Frowin avait décidé de l’imiter, lors de son temps libre. Même s’il pouvait très bien passer des heures enfermé dans une pièce sans broncher, en regardant par la fenêtre il n’avait pas pu résister. En plus, depuis qu’il était arrivé, bien qu’il ait déjà été faire un tour au centre-ville, il n’avait jamais pris le temps de faire du shopping. Drame. Il lui fallait de nouveaux vêtements. Et ça commençait à se transformer en besoin vital. Il détestait la routine, il avait besoin de changement, y compris dans son habillement.

Il s’était donc dirigé directement vers le centre-ville, une fois s’être assuré que la porte de son appartement était bien fermée à clef. Bien évidemment, vu le beau temps le jeune allemand n’était pas du tout étonné du nombre de personnes dehors. Mais une nouvelle fois, ce n’était pas la foule qui allait le déranger. Il suffisait de ne pas y faire attention. Il savait plus ou moins où il voulait aller et marchait presque machinalement vers le magasin voulu.

Une fois arrivé, il ne put s’empêcher de sourire légèrement. De loin, il voyait déjà plusieurs choses susceptibles de lui plaire. Il ne ferait aucun doute qu’il resterait au moins deux ou trois heures à l’intérieur du magasin, afin de faire son choix. Hors de question de prendre n’importe quoi. Il lui était impossible de prendre un vêtement trop commun, qui ne retiendrait pas l’attention. Jamais il ne se lèverait un jour en se disant qu’il allait prendre la première chose qui lui tomberait sous la main. Il avait besoin de faire attention, constamment, au moindre détail.

D’ailleurs, aujourd’hui, il avait décidé de ne pas porter de lentilles, et de laisser ses yeux bleu clair, derrière ses verres habituels. Des lunettes assez sobres, qu’il avait choisies méticuleusement. Il en était venu à la conclusion qu’elles étaient celles qui iraient le mieux avec ses changements de looks et de couleur constants. Soit. Les prochaines minutes, voir heures, allaient être bien remplies. Comme à son habitude, il ne perdit pas un seul instant, rapide et efficace. Afin de pouvoir voir, et essayer le plus de choses possibles.

Mais alors qu’il était en train de fureter dans le rayon des pulls, non loin de celui des femmes, une personne attira son attention. Même s’il n’était pas du genre à dévisager l’entièreté des personnes près de lui, il avait une bonne mémoire visuelle. Par conséquent, si quelqu’un lui disait quelque chose, son attention était de suite retenue. Et de longs cheveux roux de la sorte, il n’y en avait pas des masses.

Il s’agissait d’une élève de deuxième année qui, si sa mémoire ne lui faisait pas défaut, avait un frère jumeau. Par contre, il n’avait plus la moindre idée de son nom. Malgré les efforts qu’il fournissait pour les retenir, il n’était là que depuis cette année, et le nombre d’étudiant n’était pas des moindre. Le pire, c’est qu’il l’avait sur le bout de la langue.

Vu qu’elle n’était pas très loin, et que de toute manière, il avait du temps devant lui, il se décida à prendre la parole. De toute manière, à moins d’avoir une dent contre la personne, il n’arrivait jamais à tenir sa langue. Une vraie pipelette à ses heures perdues. Ceci dit, il lui arrivait assez souvent ici de ne pas énoncer la moindre de ses pensées, son japonais n’étant pas parfait. Mais soit. C’était l’occasion de pratiquer. Il n’était pas timide pour un sou, et n’avait pas non plus peur de faire des fautes. Au pire, il les ignorerait tout simplement.


« ▬ Je ne me serais pas attendu à vous voir ici ! »


Toujours un léger sourire au bout des lèvres, ses trouvailles au bout du bras, il s’était arrêté non loin d’elle, histoire de faire comprendre qu’il lui parlait, sans avoir à l’appeler par son nom. Soit. Frowin faisait partie des personnes qui ne tenaient pas tant que ça à garder son autorité hors des heures de cours. Le rapport élève/ professeur, il restait dans l’enceinte de l’école. Tant qu’il y avait du respect. Maintenant, il n’irait pas non plus chercher à être le meilleur ami de ses élèves. Pas très intéressant de son point de vue. Mais il ne crachait jamais sur un brin de causette.


« ▬ Miss…Fujiwara, c’est bien ça ? »


Plissant légèrement les yeux, il avait réfléchi quelques secondes supplémentaires. Il en était presque certain. Il avait pris la peine de l’accoster en japonais, se disant que de toute manière, il était inutile de lui imposer des cours supplémentaires, et dans les deux cas, il ne s’agissait pas de sa propre langue maternelle, donc autant faciliter l’échange avec l’élève. Et la mettre plus à l’aise.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Au détour d'un rayon [ Harumi ]   Mer 18 Mai - 17:44

Par un beau temps et une envie irrésistible de faire les boutiques, Harumi décida d’aller dans l’après-midi faire quelques emplettes. Elle adorait faire les boutiques, chaque mois sa maman lui donnait un argent de poches qu’elle met presque aussitôt de côté pour faire du shopping. C’est plus qu’un passe-temps pour Haru, c’est une passion. Passion qu’elle ne partage pas tant avec ses frères. Du coup elle est souvent seule à faire ça, surtout que maintenant qu’elle avait déménagé sur le campus, elle ne connaissait personne. Elle devait faire ses achats seule sans amies avec qui partager leurs trouvailles.

Le soleil au rendez-vous, elle était sortie pour s’acheter toutes sortes de vêtements assez aguichants et qu’elle pourra porter lors de beau temps mais aussi une collection un peu plus pour les temps de pluie. Car dans sa garde-robe elle a énormément de fringues d’été. Mais il lui manque surtout un maillot de bain. C’est la principale raison pour laquelle elle va faire du shopping, mais la connaissant, Haru va vite dévier sur les autres habits à vendre.

Arrivée au centre commercial, Harumi regarda la gamme de magasins qui étaient présents. Elle repéra deux boutiques qu’elle adore. Haru choisi d’aller en suivant, elle entra dans la première boutique et regarda dans tous les sens les habits qui lui faisaient de « l’œil ». Elle prit ce qui lui plaisait, et elle se dirigea vers le milieu de la boutique. Avec ses quelques habits sur les bras, elle regarda les gens qui lui passaient à côté, elle reconnut quelques têtes qui sont en classe avec elle. Mais en regardant un peu mieux, elle vit qu’un homme la regardait avec insistance. Cet homme lui rappelait quelqu’un, mais sur le moment, elle devait réfléchir intensément à l’identité de cette personne. Il finit par briser le silence.

« ▬ Je ne me serais pas attendu à vous voir ici ! »

Elle regarda cet homme, elle ne savait pas dire si c’était bien à elle qu’il parlait. Mais quand il commença à marcher dans sa direction, il n’y avait plus de doute, c’était bien à Harumi qu’il parlait. Arrivé à sa hauteur, il lui demanda.

« ▬ Miss…Fujiwara, c’est bien ça ? »

Elle acquiesça de la tête et comme un éclair elle se souvint de qui était cet homme, son professeur d’anglais !

-Goodmorning Professeur Wald. Oui c’est bien mon nom. Je ne pensais pas rencontrer un professeur dans les boutiques. Et à en juger par votre bras, nous faisons la même chose.

Harumi sourit gentiment. Elle voulait montrer qu’elle retenait ses leçons en lui parlant en anglais. Plus pour rire que pour faire l’élève modèle. Même si elle est très douée en cours. Il semblait à Harumi que son professeur était aussi nouveau qu’elle.

-Je crois avoir entendu que vous et moi sommes nouveaux dans l’établissement ? Vous vous y retrouvez bien dans ce nouvel environnement ? Je dois vous avouer que j’ai un peu de peine avec mon sens de l’orientation. C’est pour ça que hier je suis arrivée en retard dans votre cours. Je me suis trompée de couloir… Je voulais m’en excuser hier, mais je ne voulais pas me vanter de mes exploits devant toute la classe.

Harumi sourit, il avait été gentil de ne rien dire devant la classe entière. Mais son sourire se changea en un rictus de gêne par rapport à son retard du jour d’avant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Au détour d'un rayon [ Harumi ]   Ven 20 Mai - 22:25

On peut trouver plein de choses.
Harumi Fujiwara
Frowin Wald
Magnifique. Il avait donc bel et bien réussi à se souvenir, à temps, de son nom. Il pouvait donc totalement s’auto lancer des fleurs intérieurement, sans avoir la moindre impression de prendre la grosse tête. Il était parfaitement normal dans ces cas-là de se féliciter. Et visiblement, elle se souvenait aussi du sien. Elle faisait donc partie des élèves qui prenaient la peine d’essayer et de retenir le nom de leurs enseignants. Magnifique. Et en plus, elle lui parlait dans un très bon anglais, que demander de plus ?  Si jamais un jour la lubie lui venait de vouloir prendre quelques chouchous, il saurait vers qui se tourner. Elle marquait pas mal de point. Premièrement, elle avait l’air d’avoir bon goût, deuxièmement elle avait retenu son nom et troisièmement, elle parlait bien anglais. Bon, en toute logique le dernier point aurait dû finir premier.

Elle était aussi au courant de sa récente arrivée. Ce qui était tout autant une bonne chose que mauvaise. Bonne, dans le sens où elle semblait vraiment avoir une bonne mémoire, mauvaise où elle l’avait entendu, et il serait plutôt mal venu qu’un groupe d’élèves, le sachant nouveau, s’amusent à le chambrer. Ou du moins essayer. Il était sûr et certain que le jeune homme ne se laisserait pas faire. Frowin n’était pas du tout du genre à se laisser marcher sur les pieds. Et si quelqu’un essayait, il faisait en sorte de rendre la pareille.  Voir pire.

Soit. Il esquissa un sourire en écoutant la suite, avant de faire un vague geste de sa main libre, pour lui montrer que c’était d’ores et déjà oublié. En début d’année c’était totalement normal. Et à moins d’avoir un GPS intégré, il ne s’était pas attendu à ce que les nouveaux élèves arrivent tous à l’heure.


« ▬ Ne vous en faites pas, ces bâtiments sont pires qu’un labyrinthe, je comprends totalement. Vous vous y ferez certainement rapidement ! Pour ma part, je commence à bien connaître le chemin des salles de classe, mais il vaut mieux éviter de me demander son chemin pour autre chose ! »


Il faut dire qu’il n’était pas la personne possédant le meilleur des sens de l’orientation. Mais il savait se débrouiller. Qui plus est, il était prévoyant, il détestait être en retard, et encore plus se tromper sur quelque chose. Même sur le chemin à prendre.


« ▬ En tout cas, vous avez l’air d’avoir un très bon niveau d’Anglais, vous avez eu des cours assez poussés dans votre ancien établissement ? »


Sait-on jamais. A moins que la matière ne la passionne totalement et qu’elle ait décidé d’améliorer ses compétences dans cette langue. Chose qu’il ne pouvait que comprendre. Et qu’il ne pouvait qu’encourager si c’était le cas. Après tout, aider des personnes motivées était loin d’être fatiguant. C’était même plutôt amusant et encourageant.


« ▬ J’espère en tout cas que vous arriverez à bien vous intégrer dans votre classe ! »


Bon à vrai dire il s’en fichait un peu beaucoup, mais c’était plus par politesse qu’autre chose. Ca ne le tuerait pas de l’être à quelques reprises, loin de là. Et puis ce n’est pas non plus comme si cela lui demandait énormément d’efforts.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Au détour d'un rayon [ Harumi ]   Dim 22 Mai - 15:39

Harumi parlait plus ou moins bien en anglais, ce n'était pas un cours qui lui demandait de beaucoup réfléchir. Après s'être excusée de son retard en cours, Monsieur Wald la rassura, à voir ils avaient deux points communs, le sens de l'orientation pas très élevé et leur goût prononcé pour le shopping. Haru trouvait les similitudes entre eux assez troublante, entre un professeur et une élève, mais pourquoi pas ?

Monsieur Wald la complimenta sur son anglais, elle se sentait flattée. Il lui demanda si elle avait suivit des cours sur cette langue. Elle sourit presque hilare.

-Non, enfin, j'ai eu quelques cours, mais seulement une année, la prof n'était pas en avance sur le programme et il nous manquait beaucoup de chose, voyant la fin de l'année et les tests finaux venir en même temps. J'ais décidé de prend les choses en mains et j'ai appris le livre de cours par cœur. J'en ai même fait profiter mes camarades de classe. Je ne met pas la faute sur notre prof, elle était dans une très mauvaise période, mais elle ne voulait pas partir en congé. C'est le directeur qui me l'a dit, car j'ai voulu un peu me renseigner et faire connaître au directeur qu'en anglais nous avions beaucoup de lacunes.

Harumi parle sans arrêts. C'est le deuxième défaut de la jeune étudiante. Quand on lui pose une question, elle répond avec beaucoup d'informations en plus que ses interlocuteurs ne veulent pas forcément connaître.
Le professeur d'anglais l'encouragea pour s'intégrer dans sa nouvelle classe et dans ce nouveau lycée.

-Je pense que cela devrait aller. Je n'ai jamais eu de peine de se côté là. Mais je vous retourne votre encouragement. Ca ne doit pas être aussi facile de se faire accepter par les autres professeurs. J'adorerais être professeur moi aussi. Qui sait, on sera peut-être collègue dans le futur ?

Harumi sourit à cette idée, elle veut faire des études, mais son cœur balance entre deux professions, dans l'enseignement ou une carrière d'avocate. Et comme elle est très curieuse, Haru pose beaucoup de questions.

-Si je peux vous demandez, pourquoi avez-vous choisi cet métier ? Qu'est-ce qui vous plait à donner de vos connaissances à différents genre de personnes. Parce qu'il y en a qui se fiche totalement de vous et des cours et des gens qui veulent apprendre et savoir. Comment vous faites pour gérer ça ?

Harumi finit son interrogatoire et respire un peu. Elle regarde son professeur en attendant une ou deux réponses. Si il ne fuit pas sous les questions incessantes de sa jeune élève, elle sera satisfaite. Elle a tendance à fatiguer les gens à force de parler et poser des questions. Il lui ai arrivée de se faire disputer par des professeurs car elle leur envoyait quelques mails pour des perfectionnements sur les devoirs.

La jeune fille regarde les gens du coins de l'œil qui passent devant elle, elle reconnaît quelques têtes. Plusieurs la regarde de biais. Ils ont sûrement du la voir dans les couloirs s'engueuler avec son frère le jour de la rentrée.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Au détour d'un rayon [ Harumi ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au détour d'un rayon [ Harumi ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Election - Grande Saline: Second tour necessaire!
» Tour de Farce
» La Tour du Savoir
» Entre éthique politique et mauvais tour de la communauté internationale
» Tour du monde virtuel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nadakai no Hiketsu :: Flood :: Rps clôturés-