Partagez | 
 

 |RP Terminé| C'est bien ici le cours d'Histoire de la musique ? |Heiji Otani|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Matthew Bradford
Allons-y Alonso !

avatar
Messages : 301
Date d'inscription : 09/08/2015
Age : 27
MessageSujet: |RP Terminé| C'est bien ici le cours d'Histoire de la musique ? |Heiji Otani|   Jeu 3 Déc - 12:52


Trouble will surround you


Des couloirs, encore des couloirs. Le pire, c’est qu’ils se ressemblaient tous ces couloirs ! Comment voulez-vous qu’un pauvre étudiant en musique tout juste débarqué arrive à se repérer dans ce dédale ? Matthew était en train de marcher à toute allure, ses yeux cherchant désespérément un signe qui lui indiquerait le chemin à prendre pour rejoindre l’amphithéâtre où allait se dérouler son premier cours. Pourquoi ne demandait-il pas tout simplement à quelqu’un son chemin me direz-vous ? Eh bien tout simplement parce que notre londonien était en retard. Tout le monde était déjà entré dans sa salle de cours et il ne restait donc pas âme qui vive dans le couloir où il se trouvait. Avec sa tranche de pain de mie à moitié dans sa bouche, Matthew serrait sa sacoche où se trouvaient ses cours, sa trousse et bon nombre de feuilles blanches au cas où l’inspiration le prendrait en plein cours pour écrire une nouvelle chanson. Il commençait à avoir chaud dans son costume bleu foncé aux fines rayures blanches qui surmontait une chemise blanche et une cravate rouge à motif, le même rouge flashy que ses Converses, détail qui tranchait clairement avec le style classe et sobre qu’il essayait de se donner avec son costume. Ses cheveux en désordre permanent aussi tranchaient avec le reste de son accoutrement, lui donnant l’allure de quelqu’un d’assez excentrique, exactement le style de personne qu’il était.

Les portes de salles défilaient et finalement, il trouva son amphithéâtre. Du moins, c’était ce qu’il pensait. Monsieur n’avait pas eu la bonne idée de revérifier son emploi du temps pour s’assurer du numéro de son amphithéâtre. Il se posta tout de même devant celle qu’il pensait être la bonne, réajustant son costume et ses lunettes, se passant une main dans ses cheveux, ce qui les ébouriffa encore plus, et inspira profondément avant de pousser doucement la porte. Il y passa lentement sa tête, en toute discrétion, du moins, c’était ce qu’il se disait à lui-même parce qu’il y avait la moitié des regards de l’amphi qui étaient tournés vers lui. Bon, c’était un cours qu’il n’avait pas encore eu alors ce prof qu’il ne connaissait pas devait être le bon. Ne prenant pas la peine de voir dans l’assemblée des étudiants pour voir s’il reconnaissait une ou deux têtes, Matthew entra, essayant de se faire le plus discret possible. Sauf que le silence régnait dans la salle depuis qu’il avait passé sa tête dans l’entrebâillement de la porte et tout le monde le fixait à présent en attendant qu’il prenne place. Il rasa le sol, comme un voleur, et prit finalement place en bout de rang, à côté d’un jeune homme qu’il ne connaissait pas.

Une fois assis, il entendit quelques personnes pouffer de rire et chuchoter, sans doute à son sujet, alors que le prof reprenait là où il s’était arrêté. Matthew soupira de soulagement. Il n’était pas timide pour un sous, mais s’il pouvait éviter de se taper l’affiche trop souvent pour sa première semaine de cours, ça ne serait sans doute pas plus mal ! Il attrapa un crayon dans son sac et plusieurs pages blanches, ainsi que d’autres qui avaient déjà été noircies par quelques annotations pour des paroles et quelques notes pour des débuts de partition. Se calant bien au fond de sa chaise, Matthew daigna enfin porter son regard sur l’assemblée d’étudiants. C’était vraiment bizarre, il avait l’impression de ne reconnaître personne… Ca ne faisait certes pas longtemps qu’il côtoyait ses nouveaux camarades, mais il avait déjà pu en repérer quelques-uns. Fronçant un peu les sourcils, il porta son attention sur le professeur et ce qu’il était en train de leur expliquer. Euh… C’était lui ou il ne parlait absolument pas de l’Histoire de la musique ? De plus en plus intrigué, il regarda son voisin et se pencha un peu vers lui pour qu’il puisse entendre ce qu’il lui disait à voix basse.

« Euh… Salut ! Excuse-moi mais c’est le cours d’Histoire de la musique là ? J’ai l’impression que le professeur parle d’absolument autre chose ! Je sais que j’ai encore un peu de mal avec le japonais, mais quand même, ça me semble assez bizarre ce qu’il dit non ? C’est ptet normal en même temps d’avoir des professeurs bizarres ici. J’avais vu pas mal de choses sur Internet, les japonais sont parfois un peu fous ! Enfin, tu me diras, les anglais ne sont pas forcément mieux dans certains domaines ! Au fait tu t’appelles comment déjà ? Je crois pas qu’on a déjà eu l’occasion de se voir dans un autre cours ! »

Matthew ou l’art de comment partir d’un sujet de conversation pour en arriver totalement à un autre. Il parlait beaucoup, vraiment beaucoup, et ce genre de choses lui arrivait souvent. Il fallait parfois réussir à le canaliser pour ne pas qu’il parte trop loin dans son discours et dîtes-vous bien que là, il n’était pas au maximum de ses capacités ! C’était bien pire quand il parlait en anglais parce qu’il n’avait pas encore acquis tous les automatismes de langues du japonais ! En tout cas, son pauvre voisin n’avait pas eu de chance de tomber sur un tel énergumène ! A moins qu’il était aussi bavard que lui !



© Halloween




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heiji Otani


avatar
Messages : 107
Date d'inscription : 08/11/2015
Age : 24
Localisation : Ecosse
MessageSujet: Re: |RP Terminé| C'est bien ici le cours d'Histoire de la musique ? |Heiji Otani|   Mer 30 Déc - 13:54

    Heiji repensa au moment où il avait quitté Ami. Il s'était accroupi pour la serrer dans ses bras, si elle avait grandit elle restait encore un petit bout pour lui. 8 ans déjà. Il comprenait maintenant ce que pouvaient ressentir les parents en voyant leur enfant grandir. Il avait du mal à se dire qu'un jour sa petite sœur deviendrait une belle jeune femme et qu'elle ferait sa propre vie et son propre chemin de son côté. Il avait toujours du mal à la quitter. Il faut dire qu'ils ne se voyaient pas si souvent. Il était juste rentré pour les vacances d'été. Il avait entamé sa première année à l'université. Il ne savait pas encore ce qu'il voulait faire exactement mais il avait pris la branche des sciences, ce qu'il préférait ; il se disait qu'il pourrait devenir ingénieur, ça lui semblait un bon plan. Il faut dire qu'il n'avait jamais vraiment réfléchit à son avenir en fait et ce choix c'était imposé à lui naturellement. Que pouvait-il faire d'autre ? Il n'était en rien un artiste et la voix « du comprendre » était ce qui était fait pour lui.

    Le métisse souffla un peu en passant sa main dans ses cheveux d'un air nonchalant, ses cheveux avaient poussés, trop poussés et il n'avait pas pris le temps d'aller les faire couper. Il devrait. Cette tignasse qui lui retombait sur le visage l'embêtait et il était obligé de pousser ces mèches sur le côté comme il pouvait.
    La porte de l'amphithéâtre s'ouvrit et les étudiants purent s'engouffrer tour à tour dans la salle. Ca n'avait rien à voir avec le lycée. Il était à l'université désormais et il le voyait bien. Ils étaient plus nombreux, plus libres également, si il ne voulait pas se lever un matin c'était tant pis pour sa pomme personne ne s'en inquiéterait. Il aimait cette liberté là autant que celle de pouvoir porter les vêtements qu'il voulait et non un affreux uniforme qu'il avait eu depuis son plus jeune âge. Il n'était pas du genre à vraiment faire attention à ce qu'il portait, mais juste l'idée de ne pas avoir de blazer et de cravate autour du cou l'enchantait. Il portait un simple jean bleu foncé slim, avec un polo gris surmonté d'un pull à boutons marine, une petite veste car il ne faisait plus si chaud que cela sans que pour autant qu'il fasse froid. Aux pieds il portait une simple paire de baskets noires et blanches. Passe-partout et discrétion. Heiji n'était pas de ces extravagants de ceux qui se font voir. Il était plutôt de ces types mysérieux dont on essaye de s'approcher parce qu'ils dégagent quelque chose d'étrange. Mais le japonais était conforme dans son tempérament à ce qu'il montrait et beaucoup étaient déçus de découvrir qu'il ne jouait pas un jeu. Il était véritablement comme cela.

    Le brun s'était installé assez loin du professeur, encore une habitude qu'il avait pris très tôt, se cacher derrière les autres têtes. Il était seul. Enfin pas directement à côté de quelqu'un mais c'était sans compter sur l'idiot qui venait d'apparaître derrière la porte de l'amphithéâtre. Un type à l'air faussement sérieuse et aux cheveux en bataille venait de faire son apparition alors que le cours venait de commencer. Tout le monde le regarda. Il avait l'air complètement paumé, pauvre type ! Et forcément il fallait qu'il s'asseoit à côté d'Heiji ! Ce dernier ne le regarda même pas, il allait se croire intéressant à coup sûr. Mais c'était sans compter sur le caractère apparemment très bavard du nouveau venu qui commença alors à raconter toute sa vie à son voisin. Voisin non-consentant. Les yeux marrons glacés d'Heiji se posèrent avec un air froid sur le bavard. Ses traits n'avaient rien d'avenant ni de sympathique, parce qu'il n'était pas de ceux-là. Apparemment le petit nouveau était paumé et pas qu'un peu. Il cherchait un cours d'histoire de la musique. Ajoutant tout un tas de remarques sur les choses bizarres que faisaient les japonais. Notre jeune homme ne le prit pas bien. Si on voyait clairement qu'il n'était pas un japonais à cent pour cent et qu'il avait du sang européen en lui, il n'en restait pas moins un japonais dans l'âme. Un anglais ? Ils se prenaient vraiment pour les rois du monde ceux-là...
    Le garçon répondit alors de son habituel ton froid et son fioriture:


    T'es paumé toi. C'est un cours d'histoire mais de l'évolution des techniques mécaniques. T'es pas au bon endroit.
    Et pour ton information quand on est anglais on juge pas les autres, surtout quand on est pas chez soi, le bizarre ici c'est toi.


    Un ton monocorde et sans passion tout le long. Ce type était tout ce qu'Heiji n'aimait pas chez quelqu'un. Un extraveti, bavard et paumé. Pour rien au monde il n'aurait aimé lui ressembler, ces gens-là le débectaient. On ne peut donc pas dire qu'il avait une très haute estime du nouveau. Et ce n'était certainement pas lui qui allait l'aider, il allait devoir trouver quelqu'un d'autre.
    L'étudiant nota deux, trois notes sur un grand carnet. Il comprenait vite mais il se permettait quand même de noter des choses. Il s'était rendu compte que l'université était un peu plus dur que le lycée mais ça restait quand même aisé pour lui et il ne faisait pas parti de ces étudiants qui passaient leur temps à noircir du papier pour essayer de tout retenir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthew Bradford
Allons-y Alonso !

avatar
Messages : 301
Date d'inscription : 09/08/2015
Age : 27
MessageSujet: Re: |RP Terminé| C'est bien ici le cours d'Histoire de la musique ? |Heiji Otani|   Mer 10 Fév - 12:58


Lost in the wild


Il était clair que Matthew était paumé. En même temps, il n’était pas là depuis si longtemps, c’était normal de ne pas s’être encore familiarisé avec tous ces couloirs qui semblaient tous se ressembler ! Et résultat, au lieu de pénétrer dans l’amphithéâtre où il devait suivre son cours d’histoire de la musique, le voilà qui se retrouvait dans un cours d’histoire de l’évolution des techniques mécaniques. Oulà ! C’était pas du tout une de ses matières ça ! Enfin, ça n’avait pas trop l’air vu comme ça sonnait dans ses oreilles. Matthew se gratta la tête avec un air un peu ahuri alors que son voisin, un parfait inconnu, ce qui était normal étant donné qu’il n’était pas du tout dans sa classe, l’envoyait bouler en beauté. Lui bizarre ? Oui, ça on le lui disait souvent, mais ça ne le gênait pas. En tout cas, son voisin improvisé n’avait pas l’air d’apprécier plus que ça sa présence, et surtout, il n’avait pas du tout l’air d’avoir envie de discuter avec lui. Est-ce que c’était un de ces étudiants hyper studieux qui ne vivaient que pour les études ? Matthew resta un moment bête, ne sachant pas trop pourquoi ce brun l’avait si royalement remis à sa place. Après quelques instants, il se pencha un peu vers son voisin.

« Désolé si je t’ai froissé tout à l’heure ! Ce n’était pas dit méchamment, bien au contraire ! J’aime bien les idées parfois farfelues des japonais, sinon, je n’aurais pas fait le déplacement jusqu’ici si je ne les appréciais pas ! Et puis… C’est vrai qu’entre les anglais et les japonais, c’est parfois à se demander qui sont les plus bizarres ! Faut dire qu’on est encore les rares à avoir une Reine ! Et puis, on nous dit souvent qu’on est pas normal à rouler à gauche aussi ! Enfin ça, les japonais aussi le font… En tout cas, je m’excuse vraiment ! J’espère qu’on pourra quand même s’entendre le temps que ce cours se termine… Je me vois assez mal partir maintenant que le cours est bien commencé et puis… ça ne peut qu’être intéressant un cours de ce genre ! Tant pis pour l’histoire de la musique ! »

Matthew gratifia son voisin d’un sourire sincère et désolé, espérant qu’il n’allait quand même pas le prendre en grippe alors qu’ils se connaissaient seulement depuis quelques minutes. Le londonien n’était pas du genre à vouloir faire copain-copain avec toutes les personnes qu’il croisait, mais ça le gênait quand même un peu d’être si rapidement parti sur de mauvaises bases avec un parfait inconnu. Habituellement, on avait plutôt tendance à lui dire qu’il était quelqu’un de très sociable avec qui on pouvait facilement se lier d’amitié. Enfin, c’était ce que pensaient les autres, parce que du côté de Matthew, même s’il s’entendait généralement bien avec tout le monde et qu’il était assez souvent entouré, ce n’était pas pour autant qu’il ne se sentait pas seul au fond de lui. Son cœur meurtri à tout jamais à cause des douloureuses pertes qu’il avait connues l’empêchait de se lier réellement à qui que ce soit. Et même s’il faisait comme s’il était heureux, il ne pouvait plus l’être maintenant qu’il avait perdu les êtres qu’il chérissait le plus au monde.

Le professeur continuait son blabla sur cette matière qui, mine de rien, était plutôt intéressante et Matthew se prit même à prendre quelques notes. Il n’allait quand même pas gaspiller son temps à simplement attendre que l’heure tourne ! Chaque seconde était précieuse et le guitariste était un grand curieux qui s’intéressait à absolument tous les sujets. Bon, la musique était tout de même son domaine de prédilection, mais il était assez touche à tout. Son voisin devait vraiment le trouver bizarre à prendre autant de notes et à sembler aussi intéressé par un cours qui ne faisait pourtant pas partie de son cursus. Sauf qu’au bout d’un moment, le professeur le largua littéralement en commençant à utiliser un vocabulaire bien trop technique pour le pauvre anglais qu’il était. La bouche grande ouverte, comme si ça allait l’aider à mieux comprendre, Matthew finit par lâcher son crayon, ébouriffant une nouvelle fois ses cheveux en soupirant faiblement.

« Wah… Autant c’est super intéressant comme cours, autant c’est vraiment très technique pour un pauvre anglais comme moi ! Va falloir que je bûche plus sérieusement mon japonais si je veux réussir à suivre des cours comme ça ! Enfin, ça sera sans doute moins compliqué en musique étant donné que j’ai appris le plus de termes possibles sur le sujet avant de venir ! »

Il avait un peu parlé pour lui-même, mais assez fort pour que son voisin puisse entendre. Enfin, voyant que les élèves avaient un peu de mal à digérer tout cet amas soudain d’informations complexes, le professeur leur proposa de faire une petite pause avant de reprendre. Matthew en profita pour se tourner vers son voisin, se disant qu’à présent que le cours était interrompu, il allait pouvoir déranger un peu ce dernier en lui posant deux ou trois questions, histoire de faire la conversation.

« Du coup, j’espère que je t’ai pas trop dérangé pendant la première partie du cours ! C’est vraiment intéressant en tout cas, c’est dommage qu’on ait pas des cours comme ça en licence de musique ! Au fait, je me suis pas présenté, je m’appelle Matthew Bradford, je viens juste d’arriver au Japon et comme tu l’as compris, je suis anglais. Et toi, tu t’appelles comment ? Et tu suis quel cursus ? »



© Halloween




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heiji Otani


avatar
Messages : 107
Date d'inscription : 08/11/2015
Age : 24
Localisation : Ecosse
MessageSujet: Re: |RP Terminé| C'est bien ici le cours d'Histoire de la musique ? |Heiji Otani|   Ven 4 Mar - 22:02


On ne peut pas dire que ce nouveau était tombé sur le plus sympa des voisins. Même pas du tout en fait. Heiji n'avait rien du gars sympathique. Il n'était pas amical, pas souriant, pas avenant. Mais il se demandait quand même pourquoi il y avait toujours un tas de gens qui tentaient quand même de venir lui parler et de bien s'entendre avec lui.
Et vu l'attitude du gars, notre japonais n'allait pas être plus sympa, au contraire. Ce voisin semblait vraiment incarner tout ce qu'il n'aimait pas chez les gens, les bavardages inutiles, les paumés et les extravertis. Tant de bruits pour rien. Alors il l'avait remis à sa place. On ne peut pas dire que cela avait été doux, pas vraiment en fait. Plutôt direct et brusque comme à l'habitude du jeune homme. Ce dernier sembla satisfait en voyant l'air contrarié de son camarade. Mais c'était sans compter sur son acharnement. Celui qui apparemment était un anglais, reprit de plus belle. Tentant sûrement de se rattraper. Il s'excusa si il l'avait froissé, ajoutant qu'il aimait bien les idées farfelus des japonais, les comparant aux anglais à ce qu'on pouvait leur trouver de bizarre, surtout qu'ils roulaient à gauche comme au Japon et qu'ils avaient encore une reine. Ajoutant qu'il ne se voyait pas partir maintenant et que le cours pouvait être intéressant, ratant le sien. Ce type était bizarre. Il énervait Heiji et pourtant en disant que ce cours pouvait être intéressant et montrant qu'il avait un peu d'ouverture d'esprit il attisa un peu sa curiosité :


Vous êtes pas les seuls à avoir une monarchie non plus. Après tout nous on a un empereur. Ca reste très proche.
C'est pas le meilleur cours, mais ça permet d'avoir les outils pour comprendre ce qui existe aujourd'hui,


Bah oui eux aussi il avait une figure importante au Japon. Et puis au moins eux ils pouvaient se vanter d'avoir la plus vieille dynastie régnant encore. Bon clairement lui ce genre de truc lui passait un peu au-dessus, surtout que c'était surtout symbolique et politique qu'autre chose mais bon. Les choses sont ce qu'elles sont.
Ce n'était pas que le nouveau venu n'était pas sociable non, c'était qu'Heiji était un associable, là était toute la nuance.

Le cours continua sans que l'anglais recommence à discuter. Heiji apprécia. Vraiment. Cela lui permit de suivre le cours tranquillement. Prenant juste des notes, rien de complet, il se comprenait. Il était là, l'air détendu, si il l'avait pu il aurait pu se balancer sur sa chaise. Mais au bout d'un moment l'autre jeune homme sembla un peu perdu et ne pu s'empêcher de faire remarquer que même si c'était intéressant, que c'était un peu trop technique pour un étranger comme lui et qu'il allait devoir bosser son japonais.


Tu as pas besoin de savoir tout ça, c'est pas ton cours. Ca te servirait sans doute jamais si tu étudies la musique. Les notions sont suffisantes dans ce genre de cas.
Et tu parles pas si mal le japonais pour un anglais.


Le métisse était presque aimable dis donc ! Il était sincère comme toujours, sa voix neutre mais moins glacial qu'au début de leur rencontre, un tout petit moins. Et serait-ce une sorte de compliment ? Et bien en fait oui. Et c'était pas souvent qu'il en faisait. Mais le garçon ne pouvait sans doute pas se rendre compte que ce genre de choses étaient rares dans la bouche du japonais.
Le prof sentit l'attention de ses élèves retomber, alors il leur permit un petite pause. Heiji posa son crayon sur sa table et observa les autres élèves. Il n'y avait un quart qui lui semblait potentiellement digne d'intérêt pour lui. Il n'eut pas eu beaucoup le temps de réfléchir plus que déjà l'anglais lançait une nouvelle conversation. Un peu moins rebuté qu'au début, il croisa les bras en l'écoutant. Lui disant qu'il espérait ne pas l'avoir trop dérangé, ajoutant que c'était dommage de ne pas avoir ce genre de chose en licence de musique. Il se présenta sous le prénom de Matthew. Le truc bien british quoi. Il lui demanda son nom et son cursus. Heiji se décida à livrer quelques informations à propos de lui-même.


Non ça va. C'était pas parti, mais tu t'es rattrapé. Je peux savoir à quoi ça te servirait de savoir tout ça en musique ? Le principe du cursus c'est d'avoir tes cours en rapport avec ce que tu étudies quand même. Heiji Otani. Je suis en sciences de l'ingénieur, mais tu avais sûrement deviné le genre du cursus avec ce cours.

C'était tout. Mais c'était déjà pas mal pour notre jeune homme. On aurait presque pu dire qu'il était amical ! Moins froid en tout cas!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthew Bradford
Allons-y Alonso !

avatar
Messages : 301
Date d'inscription : 09/08/2015
Age : 27
MessageSujet: Re: |RP Terminé| C'est bien ici le cours d'Histoire de la musique ? |Heiji Otani|   Mar 3 Mai - 11:51


Follow your instincts and choose the other path


Matthew avait été vraiment surpris de se faire rembarrer de la sorte par son voisin improvisé. On lui disait souvent que c’était le genre de personnes avec qui on s’entendait facilement et qui inspirait confiance et là, il s’était contenté de faire un peu la conversation, mais son interlocuteur n’avait visiblement pas aimé. Soit, il s’était sans doute un peu trop enflammé comme bien souvent, et il n’était pas du tout le genre à aimer se faire des ennemis. Matthew s’excusa donc si jamais il l’avait froissé et préféra ne plus gêner son voisin pendant la durée du cours. Il s’était contenté de sourire sincèrement à la réplique de son interlocuteur qui lui faisait remarquer que le système monarchique de l’Angleterre était proche du système politique japonais. Maintenant qu’il était là, autant essayer d’écouter, il apprendrait sans aucun doute de nouvelles choses ! Pour quelqu’un d’aussi curieux que l’anglais, c’était même une aubaine de s’être trompé d’amphithéâtre au final !

Mais mine de rien, ce cours était un peu compliqué pour le pauvre étranger qu’il était. Son niveau de japonais était très correct, mais là c’était un peu trop technique pour son niveau. Résultat, il n’avait pas pu s’empêcher de dire que c’était intéressant mais qu’il était un peu perdu avec son niveau de langue. Il allait devoir bosser son japonais s’il voulait un jour pouvoir comprendre tout ce qui se disait autour de lui ! L’ayant entendu, son voisin lui lança que ce n’était pas utile pour lui de tout comprendre étant donné que ce n’était pas un cours de son cursus et que ça ne lui servirait sans doute pas, le complimentant finalement sur son japonais. Matthew était tout content du coup, mais il réfréna ses ardeurs, le cours n’était pas encore fini après tout !

« Merci beaucoup ! J’ai encore beaucoup de choses à apprendre, mais quoi de mieux que de vivre sur place pour apprendre la langue hein ! Et puis, même si ce cours ne me servira à rien dans mes études, ça n’en reste pas moins très intéressant ! Et qui sait, peut-être qu’un jour je finirai par avoir besoin de tout ce que j’apprends dans ce cours quand j’aurai fini mes études ! Aucun savoir n’est à dédaigner ! »

On pouvait clairement ressentir la grande soif d’apprendre de Matthew dans ses propos. Tout était intéressant à sa façon à ses yeux. Et sentant que l’attention des élèves baissait un peu trop, le professeur décida de faire une petite pause. Ayant décelé un peu moins de réticence dans le comportement de son voisin, Matthew décida de retenter sa chance en lançant une nouvelle conversation avec lui. Il n’avait pas l’air méchant du tout, il était juste un peu distant. Matthew s’excusa encore une fois pour le début du cours et se présenta en bonne et due forme. Et contre toute attente, son voisin se présenta à son tour. A noter dans un coin de sa tête, ce garçon s’appelait donc Heiji Otani et il suivait le cursus de sciences de l’ingénieur.

« Enchanté de faire ta connaissance alors Heiji ! Et comme je te l’ai dit tout à l’heure, j’aime bien apprendre de nouvelles choses, même si elles ne me sont pas utiles dans l’immédiat pour mes cours. Je serai peut-être dégoûté de la musique un jour et je me tournerai peut-être vers l’ingénierie ! Et puis tu sais, je fais des études de musique, mais il y a plein de choses qui sont moins intéressantes que ce cours ! Tu crois que ça peut m’être utile de connaître la vie des grands compositeurs ? Leur vie n’est pas aussi intéressante que l’étude de leurs œuvres et pourtant on a un gros cours sur le sujet. D’ailleurs, je me demande si je ne vais pas finir par faire exprès de me tromper de salle pour ce cours… Tu sais s’il y a d’autres cursus intéressants qui font cours dans les environs à cette heure-ci ? »

Matthew n’était pas tellement un rebelle dans l’âme, mais il s’amusait de pouvoir apprendre tout un tas de choses. Il n’avait qu’une vie après tout alors pourquoi se contenter d’apprécier un seul domaine ? La musique était certes sa passion, mais le monde avait bien plus à lui offrir !

« En tout cas, j’ai vraiment de la chance d’avoir pu venir étudier ici. Je vais pouvoir découvrir tout un tas de nouvelles choses en vivant au Japon ! Tu es japonais toi du coup ? Parce que j’ai déjà pu voir qu’il y avait beaucoup d’élèves étrangers dans cet établissement. Je me sens un peu moins perdu du coup, mais il y en a plein qui ne connaissent pas toutes les choses intéressantes que le Japon a à offrir contrairement à certains japonais qui vivent ici depuis longtemps. »



© Halloween




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heiji Otani


avatar
Messages : 107
Date d'inscription : 08/11/2015
Age : 24
Localisation : Ecosse
MessageSujet: Re: |RP Terminé| C'est bien ici le cours d'Histoire de la musique ? |Heiji Otani|   Ven 27 Mai - 21:50


Heiji avait de grandes facilités à rembarrer les gens et il n'avait aucun remord à le faire. Si on le dérangeait et le faisait comprendre et c'était tout. Il n'était pas le gars le plus facile à aborder, un petit geste ou un mot de travers et ça vous retombait sur la figure.
Mais malgré tout ce que représentait cet anglais et sa manière d'être, il y avait certaines parties de lui qu'il avait su montrer au japonais et qui attisait la curiosité de ce dernier. L'ouverture d'esprit et la curiosité du musicien faisait remonter l'avis qu'avait de lui son voisin de classe. Mais il lui fit quand même la reflexion que ne pas tout comprendre n'était pas grave puisqu'il n'aurait sans doute jamais à se resservir de toutes ces informations. Et il se permit un petit compliment sur le japonais de l'étranger. Il fut surpris de la réaction de l'anglais, si rapide, si vive. Il le remercia. Heiji cacha sa surprise qu'il trahit d'un lever de sourcils. Il était définitivement très agité comme garçon...Et joyeux...Et vif...C'était presque le jour et la nuit ces deux-là...

Et puis à la pause du cours il y eu les présentations. Heiji laissa filtrer quelques informations à ce Matthew. Et encore et toujous cet étonnant entrain qui surprenait le métisse. Ca gars là avait quelque chose d'enfantin et d'insouciance dans son attitude. Mais était-il vraiment enfantin et insouciant ?...Enchanté de faire sa connaissance. Il ne dit rien. Se contentant de faire un petit mouvement de tête. Il ne fallait pas trop lui en demander non plus. Quelle drôle d'idée d'imaginer la musique pour l'ingénierie...Le contraire était impossible à ses yeux pour sa propre personne. Il se permit un petit sourire quand son voisin lui apprit qu'il avait un cours pas bien utile sur la vie des grands compositeurs. Un bon point. Il avait un esprit critique mine de rien...Et puis une question inattendu sur les autres cours de cette heure. Il n'en avait aucune idée. Parce qu'il ne s'intéressait pas vraiment aux autres et encore moins aux cours des autres. Il haussa les épaules d'un air nonchalant:


Aucune idée.

Court. Concis. Comme lui-même. Et puis il lui parla de son bonheur d'être ici. A ce point-là ? Mais il lui fit mal en lui demandant si il était japonais. Ce n'était pas contre lui il le savait, mais cela lui fit quand même mal. Parce que ce mélange japonais et monégasque revenait. Parce que cela se voyait qu'il n'était pas complètement japonais. Parce que ses cheveux naturellement châtains foncés, ses yeux marrons dorés et sa taille le trahissaient. Sa peau aussi un peu. Il avait la magie de pouvoir bronzer plus qu'un japonais. Mais il n'en voulait pas tout cela. Il aurait voulu être complètement japonais. Il ne voulait pas de cette parenté européenne. Parce qu'il en voulait plus à son père, qu'à sa mère. Parce qu'il en voulait à tous ces européens qui venaient ici pour leur « apprendre » comment vivre, ce qu'il fallait faire, ce qui était bon ou non. Pauvres blancs. Pauvres types. Matthew souleva un point important, il y avait beaucoup d'étrangers ici. Et pas u plus grand bonheur d'Heiji qui préférait le caractère et l'attitude des japonais à celle de ces bruyants étrangers. Avec leur accent et leur manière de parler débile...Ces gens là ne lui avaient rien fait directement, mais il ne les aimait pas pour ce qu'ils représentaient à ses yeux...

Oui. Je suis né et j'ai grandit ici.

Il fit une pause. L'autre devait bien le voir qu'il était métisse, c'était écrit sur son corps. Dans ses gênes alors il ajouta.

Je suis métisse. Mon père est blanc et ma mère japonaise. Mais j'ai passé toute ma vie ici. Alors oui je suis japonais.

Parce que malgré tout, son nom ne suffisait pas. Il lâcha ça comme ça. Il n'en avait sans doute pas besoin de le dire tout ça, pas besoin de se justifier. Mais il avait fallait qu'il le dise. Il fallait qu'il assume d'être ce mélange. Puis d'un regard fier il ajouta:

Je n'ai pas vu beaucoup d'autres pays, mais je pense que le Japon a beaucoup à offrir. Je suis très fier d'être japonais, d'être de ce pays.

Vraiment. Il avait pourtant voyagé pour les vacances avec ses parents, mais il savait que ce qu'il voyait était pour les touristes, c'était du fake comme disent les américains ou les anglais. Rien de cela n'était la vraie vie des pays. Alors il ne pensait pas à avoir vu grand chose à part le Japon. Mais il avait un fort sentiment d'appartenance à son pays. Que tous ces prétentieux blancs, même si ils étaient nombreux, ne lui prendraient pas.


[C'est assez introverti sur mon perso comme réponse, donc j'espère que ça va quand même pour toi.]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthew Bradford
Allons-y Alonso !

avatar
Messages : 301
Date d'inscription : 09/08/2015
Age : 27
MessageSujet: Re: |RP Terminé| C'est bien ici le cours d'Histoire de la musique ? |Heiji Otani|   Jeu 16 Juin - 12:16


I just wanna live in bliss, in peace now


C’était plutôt amusant d’observer ces deux élèves assis l’un à côté de l’autre en train de parler. Ils étaient clairement différents sur leur manière d’être, l’un étant plutôt introverti, tandis que l’autre laissait ses émotions transparaître clairement sur son visage. Matthew n’était pas quelqu’un d’insupportable en soi, il savait bien s’adapter aux gens qu’il fréquentait. Si son interlocuteur cherchait à rire, l’anglais pouvait inventer des histoires drôles sur le tas, si on avait besoin d’une oreille attentive, Matthew savait se taire et se contenter d’écouter. Sentant que son côté extravagant ne plaisait pas à son camarade, il préféra s’assagir un peu, même s’il ne pouvait malgré tout pas calmer la curiosité qui pétillait dans son regard alors qu’il essayait de suivre le cours. Et quand son voisin le complimenta sur son japonais, l’anglais ne put qu’être ravi alors qu’il le remerciait, réaction qui sembla un peu surprendre l’autre.

Les deux étudiants purent donc se présenter lors de la pause. Son voisin s’appelait donc Heiji. Matthew continua à parler, toujours avec un certain entrain, demandant à son interlocuteur s’il savait quels autres cours avaient lieu à cette même heure, mais la réponse fut négative. L’anglais soupira un peu en croisant les bras, levant les yeux vers le plafond alors qu’il se calait au fond de son siège.

« Hum… Je vais devoir enquêter là-dessus. Je suis sûr qu’il y a tout un tas d’autres cours très intéressants ! Si j’avais plusieurs vies, ou alors même des clones, j’aimerais tellement pouvoir suivre tous les cursus de cette université, j’apprendrais tellement de choses ! Mais bon, tant que personne n’a inventé le moyen de faire ça, je ne peux que me concentrer sur ce que j’aime vraiment je suppose. »

Matthew remonta ses lunettes sur son nez, visiblement en pleine réflexion. Puis il finit par demander à son voisin s’il était japonais. Il ne se doutait absolument pas qu’il avait pu mettre le doigt sur un sujet sensible pour l’intéressé, de la même manière que ce dernier aurait pu le faire en parlant des parents de l’anglais. Heiji lui répondit qu’il était né et qu’il avait grandi ici, mais qu’il était métisse, avec un père blanc et une mère japonaise. Même avec le peu de mots qu’il avait prononcés, l’anglais avait clairement compris que ce jeune homme attachait une grande importance à sa nationalité. Les détails ne le regardaient absolument pas et il avait beau être curieux, il n’en était pas moins indiscret, pas volontairement en tout cas. Matthew le gratifia d’un sourire sincère alors qu’il se disait fier de son pays.

« C’est vraiment beau de voir des gens aussi attachés à leur pays ! Je suis vraiment admiratif ! J’aime énormément l’Angleterre et j’aime tout autant ma ville natale, mais je suis pourtant parti vivre dans un autre pays pour le découvrir. Je suis bien loin de ton niveau hum… Otani-san ? C’est bien comme ça ? En tout cas, si jamais tu as un peu de temps de libre, je serais vraiment ravi qu’un japonais si fier de son pays me fasse découvrir tout ce qu’il y a à savoir sur ce beau pays. Le côté touristique ne m’intéresse pas, je parle de tous ce qui fait l’essence même de cette culture. »

Matthew avait de nouveau les yeux qui pétillaient et il sentait que même si son voisin ne parlait pas beaucoup, que s’il le souhaitait, il pourrait lui apprendre beaucoup plus de choses que des personnes qui passaient leur temps à bavasser. L’anglais ne pouvait s’empêcher de se montrer vraiment admiratif pour le japonais et il espérait qu’ils finiraient quand même par bien s’entendre. Peut-être avaient-ils d’ailleurs plus de points communs qu’ils ne semblaient le penser, avec cette cicatrice profonde qu’ils semblaient tous les deux cacher au plus profond de leur être, chacun en adoptant une façon d’être diamétralement opposée.

« J’espère vraiment que quand je pourrai rentrer chez moi, je pourrai le faire en étant plus riche de toutes ces découvertes que j’aurai pu faire. Je ne compte pas rester ici indéfiniment, il faudra bien que je rentre un jour. Alors je veux en profiter au maximum et ne rien louper, même le plus infime des détails ! »



© Halloween







[Ne t’en fais pas, toutes les réponses me vont ! J’ai toujours matière à répondre avec cet énergumène de Matthew xD]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heiji Otani


avatar
Messages : 107
Date d'inscription : 08/11/2015
Age : 24
Localisation : Ecosse
MessageSujet: Re: |RP Terminé| C'est bien ici le cours d'Histoire de la musique ? |Heiji Otani|   Mer 20 Juil - 23:50


Heiji n'était pas avare en mots. Et c'était ce qui rendait chacun d'entre eux si précieux à ses yeux, ils avaient un sens précis. Ils n'étaient pas là par hasard pour combler du vide. Matthew avait donc bien raison de se féliciter des mots du japonais. Rarement prononcés.

Le japonais était vraiment surpris que l'autre veuille aller dans d'autres cours, dans ceux qui n'avaient aucun rapport avec son cursus. Il le fixa un instant, perplexe mais ne dit rien. Il n'était pas là pour juger les autres. Il faisait bien ce qu'il voulait de sa vie, même si cela restait bien étrange à ses yeux. D'ailleurs l'anglais lui répondit d'une manière très sérieuse à la réponse négative de son voisin de classe. Mais il avait le mérite de vouloir apprendre et ça Heiji le respectait. Vraiment. Pourtant il n'y avait pas tant de choses que cela qu'il respectait, mais le savoir en faisait parti.

Et puis il y avait eu cette fameuse question pour savoir si il était japonais. Question dangereuse, il y était sensible et au final on ne lui avait pas posé souvent. Parce que tout dans sa manière d'agir et son accent montraient qu'il venait d'ici. Il oubliait ce physique...Alors il lui avait dit. Un peu plus que ce qu'il disait à l'ordinaire. C'était l'effet de cette question qui le surprenait. Mais il restait attaché à son pays plus que tout, il ne se voyait absolument pas vivre ailleurs. Il faut dire que le voyage n'était pas vraiment une chose qui l'intéressait. Pourquoi faire cela ? Quel intérêt ? Il n'en voyait pas...

Matthew compara l'attachement d'Heiji au Japon à celui qu'il avait envers son propre pays, il semblait se trouver moins attaché à son pays. Le japonais le gratifia d'un petit signe de tête lorsqu'il l'appela Otani-san. Tout à fait correct. Bien placé. Les blancs avaient du mal avec cela d'ordinaire. Parce que ce n'était pas dans leur culture, dans leurs habitudes, alors ils oubliaient et se permettaient d'importuner les gens. C'était sa manière à lui de voir les choses. On appelait pas les gens que l'on ne connaissait pas par leur prénom ! Et surtout sans particules !
Et puis l'anglais fit une drôle de proposition, celle que si il avait un peu de temps de libre, il lui montre son pays. Heiji hésita. Il jaugea son voisin pendant un court mais intense instant. Puis il haussa les épaules et répondit:


Si tu veux.
Je peux te montrer la manière dont je vis. Tu pourras voir beaucoup du Japon.


Vrai. Il vivait simplement. Matthew pouvait venir avec lui un jour sans cours. Heiji avait beaucoup de choses du japonais typique, malgré ses airs de rebelle solitaire. C'était l'envie de vivre qui était différente. Et mine de rien ces simples mots était un pas énorme de la part de notre garçon. Un pas même énorme, mais il ne s'en rendait même pas compte...
Apparemment ce garçon voulait rentrer chez lui plus riche de son expérience, des notions bien étrangères à notre âme en peine. Il ne comprenait pas bien qu'on veuille à ce point-là tout voir. Parce qu'il n'avait pas de passion dévorante. Parce qu'il n'était pas passionné de grand chose...Sans doute juste de science où il se sentait à l'aise et de théâtre où il se transformai, vivant une nouvelle vie...

La pause se finit, mettant fin à la discussion des deux jeunes hommes. Le cours était bien plus important, alors Heiji repartit dans son mutisme habituel, suivant d'un air qui paraissait nonchalant et peut-être même discret son cours.


[Je ne sais si je pourrais aller beaucoup plus loin avec Heiji, donc si tu veux on peut finir là-dessus, quitte à en refaire un autre bientôt;) ]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: |RP Terminé| C'est bien ici le cours d'Histoire de la musique ? |Heiji Otani|   

Revenir en haut Aller en bas
 
|RP Terminé| C'est bien ici le cours d'Histoire de la musique ? |Heiji Otani|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment apprendre à garder son sang froid en cours de maths
» Gérard Gourgues l'homme par qui le cours de l'histoire aurait pu changer
» [Terminé] Vieille dragonne bien conservée cherche archéologue ! [Pv : Jenaël]
» [Cours d'Histoire de la magie] Premier cours
» Premier cours d'histoire géo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nadakai no Hiketsu :: Nadakai Gakuen (RPG) :: Université :: L'amphithéâtre-