Partagez | 
 

 La musique, le meilleur moyen de réussir à s'exprimer |Yuan Yukimura|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Matthew Bradford
Allons-y Alonso !

avatar
Messages : 301
Date d'inscription : 09/08/2015
Age : 27
MessageSujet: La musique, le meilleur moyen de réussir à s'exprimer |Yuan Yukimura|   Mer 2 Déc - 11:53


It's cold and loveless


Cela ne faisait que quelques jours que Matthew était arrivé dans son nouvel établissement pour poursuivre ses études dans le domaine de la musique. La musique était tout pour lui. C’était sa passion, la chose qui l’avait sans doute sauvé plusieurs fois, lui permettant de ne pas passer cette ligne de non-retour qu’il avait pourtant failli enjamber lors du drame qui l’avait privé de sa très chère Rose. Cette épreuve avait failli être insurmontable pour le londonien qui s’était muré plusieurs semaines dans le silence de sa chambre, se nourrissant à peine. Et grâce à la musique, il avait réussi lentement mais sûrement à sortir des ténèbres. Il n’avait donc pas pu se résoudre à quitter son Angleterre natale sans sa précieuse guitare, celle qui l’accompagnait depuis déjà de nombreuses années, sa Manson MB-1 rouge brillant à paillettes. C’était avec cette guitare qu’il avait commencé à faire ses premiers concerts et aussi avec cette même guitare qu’il avait joué pour la première fois devant la jeune femme qui lui avait été arrachée. Un instrument chargé de nombreux souvenirs en somme, certains bons, d’autres que Matthew aurait sans doute préférer oublier.

Quoiqu’il en soit, les cours étaient finis et même s’il avait passé toute la journée à étudier la musique, à composer et à jouer, l’anglais n’était jamais rassasié. C’est pour cela qu’il attrapa la housse où se trouvait sa guitare pour se rendre à la salle du club de musique dont il faisait partie. Vêtu de son costume préféré bleu foncé avec de fines rayures blanches qui surmontait une chemise blanche et une cravate rouge à motifs, ainsi que de ses Converses rouge flashy fétiches, détail qui tranchait totalement avec le reste de son accoutrement, Matthew remonta ses lunettes sur son nez et s’ébouriffa un peu plus les cheveux se cela était nécessaire avant de finalement pousser la porte de la salle du club. Il était encore un peu tôt et la salle était déserte. Le jeune homme s’avança dans la pièce, se posta au milieu et ferma les yeux. Il inspira profondément et ne put s’empêcher d’esquisser un sourire mélancolique. Cette odeur d’instruments en bois, en cuivre, celle des cordes qui étaient un peu usées à force d’être touchées, ça lui rappelait Londres, la boutique familiale.

Matthew avait beau être quelqu’un d’excentrique au possible et de toujours enjoué et souriant, cette facette cachait en vérité la profonde tristesse et solitude qu’il ressentait au fond de son cœur. Il faisait comme si tout allait bien, mais ce n’était qu’un masque qu’il se forçait à porter, comme pour se faire croire que de cette façon, il pourrait réussir à aller mieux et remonter cette pente bien trop abrupte. Rouvrant finalement les yeux, Matthew s’approcha d’une table près des vitres qui donnaient sur la cour. Il posa sa housse et l’ouvrit pour sortir sa précieuse guitare. Passant la sangle par-dessus sa tête, il attrapa le manche de sa main gauche avant de gratter les cordes de son autre main. Il regardait à l’extérieur tout en jouant une mélodie qui lui venait en tête. Matthew aimait beaucoup composer de nouvelles musiques et il lui suffisait parfois de regarder un brin d’herbe pour trouver un air et des paroles en un rien de temps. Ce n’était pas pour rien qu’on le qualifiait de petit génie dans sa famille.

Car même si le jeune homme excellait avec une guitare dans les mains et que cet instrument restait son instrument de prédilection, Matthew savait également jouer de nombreux autres instruments. Autodidacte, il lui suffit de tenir un instrument dans les mains pour savoir en jouer au bout de quelques mois, sans prendre aucun cours. Il est certain que naître dans une famille de musicien avait grandement aidé. Et finalement, plus les minutes passaient, plus sa mélodie douce se transformait en mélodie plus violente, comme s’il cherchait à exprimer toute la haine envers le monde qu’il ressentait. Quand il était comme ça, perdu dans ses pensées noires et sa musique, il se coupait entièrement du monde. On aurait très bien pu entrer dans la pièce que le londonien ne l’aurait même pas remarqué et qu’il aurait continué à jouer. Ses doigts jouaient les notes avec une dextérité impressionnante et s’il avait branché sa guitare à un ampli, nul doute que tout le bâtiment l’aurait su. Son visage était fermé. Si son corps avait encore pu produire des larmes, ses yeux en auraient sûrement laissées échapper, mais il avait sans doute bien trop pleuré, assez pour toute une vie.

La mélodie s’accéléra, s’intensifia et finalement une corde lâcha entre ses doigts, le sortant brutalement de sa bulle. Matthew regarda un instant la corde brisée sans bouger avant de finalement soupirer. Sa grand-mère le sermonnerait sûrement si elle le voyait comme ça. Il était venu au Japon pour tourner la page. Mais c’était beaucoup plus difficile qu’il n’y paraissait. Il repassa la sangle par-dessus sa tête et daigna enfin se tourner vers la salle pour retourner vers sa housse et changer de corde. Il fallait qu’il se reprenne, qu’il remette son masque de gaieté et qu’il fasse tous les efforts possibles pour ne plus penser à toutes ces choses sombres qui emplissaient son cœur. Il ne voulait montrer cette facette de lui à personne. Il ne voulait parler à personne des drames qu’il avait traversé à Londres.



© Halloween




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuan Yukimura
♦~ Touchdown dans ta tronche ~♦

avatar
Messages : 57
Date d'inscription : 06/11/2015
Localisation : Dans un coin en train de fumer...
MessageSujet: Re: La musique, le meilleur moyen de réussir à s'exprimer |Yuan Yukimura|   Mar 8 Déc - 1:23


I don't care...

feat Matthew Bradford & Yuan Yukimura


La journée de cours avait enfin prit fin, libérant les élèves de la corvée de l'enseignement obligatoire. Si certain étaient soulagés, d'autres ne pouvaient toujours pas souffler, devant tracer vers leur club, ou en étude pour bosser encore plus. Yuan n'avait jamais comprit cette obsession pour les bulletins scolaires impeccables. Certes, il avait déjà eu droit à de sérieuses réprimandes quand il revenait avec des bulles en guise de notes, mais à part lui donner envie de se rebeller et envoyer chier tout le monde, cela ne l'avait jamais motivé. Bon d'accord, à ce moment là, il était déjà entré dans la caste des racailles emmerdantes, aussi était-ce la seule réaction -stupide- qu'il avait su avoir.
Il se demandait parfois ce qu'il serait devenu si sa sœur ainée ne l'avait pas pris en main et aidé à s'en sortir...

Il était clean à présent, plus de gang de jeunes qui sèchent les cours, picolent et se bastonnent à tout va. Mais malgré cela, certaines habitudes avaient la vie dure et il ne parvenait pas à redevenir le garçon sage qu'il avait pu être bambin. Son apparence le prouvait et il s'interdisait de la changer, quoi qu'il advienne.
Bien sûr, il portait tout de même l'uniforme réglementaire, comme tout bon lycéen... Si ce n'était qu'il ne pouvait s'empêchait de la modifier un peu, histoire de ne pas être un simple mouton qui se fond dans la masse. Bas de pantalon un peu remonté, chaussons mal enfilés, col déboutonné et cravate desserrée. Si le temps n'était pas aussi frais, il serait même resté en chemise sans la moindre gêne. Mais faute de cette liberté, il avait retroussé les manches, libérant ses poignets ornés d'une montre bracelet sombre et d'un serre poignet en cuir. Il gardait toujours ses anneaux aux doigts malgré les remontrances des surveillants et des professeurs trop stricts. Mais que pouvaient ils face à son obsession ? Surtout compte tenu que c'était un détail obsolète comparé à ses piercings...


"Monsieur Yukimura ! Que faites vous dehors en chausson ?!"

"Eh merde..."

Sursautant légèrement, le jeune homme sortit de ses pensées en entendant une voix l'interpelant au loin. Il s'empressa de se redresser, quittant le rebord d'un escalier utilisé que par les hommes à tout faire et jeta son mégot discrètement avant que le surveillant n'arrive dans son champ de vision. La brise lui donna un coup de pousse en l'emmenant se dissimuler dans les graviers, effaçant l'odeur de tabac par la même occasion.

"Je prenais l'air avant d'aller à mon club, M'sieur. C'est pas encore l'heure."

"Vous savez qu'il est interdit de sortir sans vos chaussures... Retournez à l’intérieur immédiatement. Je ne vous le dirais qu'une fois."

Yuan hocha la tête pour faire signe qu'il avait comprit et retourna dans le hall principal, jetant un coup d’œil au pion. Celui-ci ne le lâchait pas du regard, s'assurant qu'il ne fraudait pas. Il n'avait plus d'autre choix que d'aller à son club. Il était encore tôt et il n'aurait pas été contre fumer une petite dernière avant de s'y rendre. Mais valait mieux ça que se faire griller avec une clope à l'intérieur de la propriété.
Mains dans les poches, il soupira et grimpa les marches, prenant la direction de la salle de musique. Il n'avait pas entrainement de football américain ce soir là, aussi n'avait il pas besoin de débarquer en retard, une ou deux heures après les autres. Cela allait surement en surprendre plus d'un de le voir déjà présent dans la pièce. En réalité cela ne lui déplaisait pas, il avait envie de faire chanter un peu sa gratte et l'accompagner sur une chanson rock. Actuellement, elle dormait sagement dans la salle, installée dans un placard fermé à clé. Il ne pouvait se permettre de la trimballer partout en cours, aussi restait-elle là le reste du temps. Quand il lui venait l'envie de jouer, il savait que la salle était toujours ouverte pour les mélomanes.

Presque arrivé à destination, il tendit la main pour ouvrir la porte lorsqu'il entendit un son de guitare de l'autre côté. Il arrêta son geste et tendit l'oreille, écoutant la mélodie, intrigué. Si au début elle semblait mélancolique, elle s'accéléra et devint endiablée jusqu'à ce que le bruit caractéristique d'une corde cassée vint interrompre la musique. Quelqu'un se défoulait durement sur son instrument et il se demandait qui cela pouvait il être. Il hésita quelques secondes, se demandant s'il n'allait pas attendre que d'autres élèves s'amènent.
Cependant, la simple idée d'imaginer ses camarades arriver et s'amuser de voir qu'il n'avait pas osé interrompre un autre, le fit tiquer, ne voulant pas que l'on interprète ça pour de la timidité.
Secouant la tête, il entra sans frapper, posant son regard d'un bleu intense sur l'individu présent dans la pièce. Il fronça les sourcils quelques secondes, et se rappela de son nom. Bradford... Un étudiant présent depuis peu dans l'académie, ou du moins c'est ce qu'il supposait compte tenu qu'il était nouveau au club. Il tirait une sale gueule et apparemment, Yuan avait choisi le mauvais moment pour le surprendre.

Préférant faire comme si cela de rien n'était, il lâcha un "b'jour", ferma la porte et se dirigea vers le placard, fouilla dans sa poche de pantalon et prit les doubles de la serrure, libérant ainsi sa propre guitare, à l'abri dans sa housse. Il la sortit et referma le meuble sans réutiliser la clé, tirant une chaise pour s'y assoir et ouvrir tranquillement la protection d'instrument.
Sentant qu'il ne pouvait pas faire semblant de ne pas l'avoir entendu jouer, il finit par redresser la tête vers l'autre garçon et l'observa.


"T'es pas aller de main morte n'empêche. Y a quelque chose qui t’énerve en ce moment j'ai l'impression. la prochaine fois essaye avec un instrument à percutions, tu verras ça défoule bien plus et ça t'évitera de repayer les cordes que tu pètes."

Il mit sa guitare sur ses genoux et commença à l'accorder un peu, croisant les jambes négligemment, restant le plus détendu possible, cherchant à rester détaché. Si jamais il adoptait une posture stressée, il savait que cela pouvait se répercuter sur les autres et de toute évidence, Bradford n'avait pas besoin qu'on le stresse encore plus qu'il ne l'était. C'était un truc qu'il avait apprit en cours...

"T'as pensé à faire un sport, sinon ? Taper dans un punching ball ou foncer tête baissée dans une mêlée... certes ça fiche des bleus, mais on dort mieux le soir."

Fiche de liens (c) Miss Yellow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthew Bradford
Allons-y Alonso !

avatar
Messages : 301
Date d'inscription : 09/08/2015
Age : 27
MessageSujet: Re: La musique, le meilleur moyen de réussir à s'exprimer |Yuan Yukimura|   Mer 16 Déc - 11:43


I'll sell your memories... but you can keep the bad days


Matthew n’avait pas réussi à se contenir, pensant sans doute que personne ne passerait la porte de la salle du club de musique pour assister à un tel spectacle. Il s’était tellement laissé emporter qu’il avait fini par casser l’une de ses cordes entre ses doigts. Il aurait sans doute pu continuer un bon moment comme ça si cet évènement ne l’avait pas tiré de sa bulle. Ca ne lui arrivait jamais de dévoiler cette partie sombre, il n’aimait pas qu’on le voit comme ça et finalement, au bout d’à peine quelques jours passés dans ce nouvel établissement, dans cet autre pays, quelqu’un avait déjà vu cette facette de lui. Ou du moins, il avait juste entendu la mélodie qu’il avait joué, sans voir son visage qui était perdu vers l’extérieur. Enfin, même s’il n’avait pas vu son visage torturé à ce moment, il avait sans doute très bien saisi son humeur rien qu’en écoutant les notes. Pour Matthew, il était beaucoup plus simple de s’exprimer quand il avait un instrument entre ses mains, et c’était d’autant plus vrai quand il tenait sa précieuse guitare.

L’anglais resta quelques secondes à immobile en regardant sa corde, son visage n’étant éclairé par aucun de ses sourires habituels, quand il entendit soudain du mouvement dans la pièce. Matthew sursauta légèrement et se tourna un peu pour voir qui venait d’entrer dans la pièce. Il aperçut un truc rouge vif au niveau de la porte, qui le salua avant de refermer derrière lui. Le guitariste réajusta ses lunettes sur son nez et lui répondit un simple bonjour pour le saluer à son tour. D’habitude, Matthew avait toujours la bouche ouverte et quand il commençait à parler, on ne l’arrêtait plus. Pourtant, quiconque l’avait déjà croisé constaterait qu’effectivement, il n’était pas en très grande forme à ce moment précis. Se donnant une claque mentale pour se reprendre, l’anglais reporta son attention sur la housse de sa guitare et fouilla un peu à l’intérieur pour trouver un paquet de cordes qu’il avait ramené de chez lui. A vrai dire, il en avait un sacré paquet dans ses affaires. Il avait préféré faire le plein avant de partir parce qu’il ne savait pas trop ce qui se faisait ici en matière de cordes et il avait toujours joué avec celles-ci.

Et alors qu’il retirait la corde cassée, il entendit la voix du garçon qui était entré dans la salle un peu plus tôt lui parler, constatant qu’il n’y était pas allé de main morte avec sa guitare et qu’il ferait mieux d’utiliser un autre instrument, à percussions par exemple, quand il souhaitait se défouler. Matthew afficha un petit sourire et décida de tourner son regard vers celui du garçon dont il ne se souvenait absolument pas le nom. Après tout, il n’était pas là depuis longtemps et ils étaient plutôt nombreux dans ce club.

« Oh tu sais, j’ai déjà réussi à casser mes baguettes en faisant de la batterie ! Quand on laisse parler ses émotions en musique, il bien souvent difficile de se modérer ! En tout cas, pour moi. En tout cas, désolé de t’avoir fait assister à ce spectacle, je ne pensais pas que quelqu’un allait venir aussi tôt et à vrai dire, je ne pensais pas que ma mélodie prendrait une telle tournure à me laisser aller comme ça. Et pour les cordes… J’ai encore du stock ! »

Matthew sortit une dizaine de paquet de sa housse et les montra au garçon qui était en train d’accorder sa guitare. Il avait d’ailleurs repris la parole pour lui demander s’il avait pensé à faire un sport pour se défouler. S’ébouriffant les cheveux en soupirant faiblement, l’anglais ouvrit le paquet de corde pour attraper celle qu’il devait changer.

« C’est gentil de ta part en tout cas de me proposer des solutions pour éviter de maltraiter ma guitare, mais crois-moi, elle en a vu d’autres ! Et je ne suis pas tellement un gros sportif, j’aime bien courir, mais ça ne me vide jamais autant la tête que de jouer avec elle. Au fait, je suis désolé, mais je ne me souviens plus du tout de ton prénom… Ca ne fait pas longtemps que je suis là et j’ai encore un peu de mal à mettre un nom sur tous les visages que je croise… Moi c’est Matthew Bradford et toi ? »

Matthew s’était avancé vers le jeune homme, lui tendant la main pour la serrer. Il ne s’était pas encore fait à l’idée que ce n’était pas comme ça qu’on se présentait au Japon, les us et coutumes n’étant pas encore tout à fait assimilés. Il posa alors ses yeux sur sa guitare.

« C’est un très joli modèle que tu as là ! Tu l’as depuis longtemps ? Est-ce que ça te gêne si je la prends juste en main ? Mes par… Ma famille fabrique des instruments de musique depuis des générations et ça fait bien longtemps que je n’ai pas eu l’occasion de voir ce modèle-ci. Faut dire que je n’ai jamais réussi à m’intéresser à d’autres guitares qu’à la mienne. Tu veux la prendre ? Oh et puis, si jamais tu n’es pas d’accord, tu peux me le dire, je comprends très bien les gens qui n’aiment pas qu’on touche à leur instrument ! »

Matthew était quelqu’un d’extrêmement curieux, et c’était d’autant plus vrai quand il s’agissait de musique. Il savait qu’il y avait beaucoup de personnes qui n’aimaient pas qu’on touche à leur précieux instrument, lui-même n’aimait pas trop ça, mais ça ne le gênait pas du tout quand il savait que c’était quelqu’un de sans doute aussi passionné que lui. L’expression sur son visage avait changé, il tentait de paraître plus jovial, même si la mélodie qu’il avait joué et le fait qu’il s’était laissé aller lui avaient mis un sacré coup au moral. Surtout qu’il avait fait la boulette de commencer à parler de ses parents décédés. Décidément, ce n’était pas son jour.



© Halloween




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuan Yukimura
♦~ Touchdown dans ta tronche ~♦

avatar
Messages : 57
Date d'inscription : 06/11/2015
Localisation : Dans un coin en train de fumer...
MessageSujet: Re: La musique, le meilleur moyen de réussir à s'exprimer |Yuan Yukimura|   Mar 5 Jan - 15:20


Touchdown !

feat Matthew Bradford & Yuan Yukimura


En entrant dans la pièce, Yuan s'était attendu à une ambiance morose, compte tenu de l'humeur de Bradford. Il avait essayé de se montrer discret et un peu avenant, mais au final, le changement radical que lui dévoila son interlocuteur le déstabilisa complétement.
Il lui avait répondu avec un sourire, lui montrant tout un stock de cordes de rechange, semblant content de lui.

Le japonais n'était pas aussi prévoyant et était toujours dans une merde noire quand il pétait une de ses cordes, ne pensant jamais à racheter des rechanges en avance par mesure de précaution. Il se sentit un peu idiot face à cette constatation mais resta stoïque. Ce fut la même chose lorsqu'il lui parla de sport, terminant par la révélation qu'il ne connaissait pas son nom. Il ne prit aucunement la mouche, sachant parfaitement qu'il était nouveau.

Le jeune s'approcha de lui et lui tendit la main, semblant attendre quelque chose. Yuan resta perplexe et écarquilla les yeux en réalisant ce qu'il voulait. Il se redressa aussitôt et serra sa main, un peu gêné par cette salutation inattendue. Par chance, il avait apprit les mœurs et coutumes des européens grâce à son beau-frère, marié à sa sœur ainée. Il était Irlandais et vivait avec elle en Grande Bretagne. Lorsqu'il était venu la première fois au Japon, il avait salué toute la famille de cette manière et leur avaient enseigné maintes méthodes d'expressions presque inconnues ici. Il paraissait même que les Italiens ou encore les Français s'embrassaient pour se dire bonjour... N'avaient ils aucune pudeur ?


"Moi c'est Yuan Yukimura, je suis en dernière année de lycée, nice to meet you... c'est bien comme ça qu'on dit ?"

Il resta debout, lâchant la main de Bradford, préférant ne pas rester trop au contact d'un autre mec. Il n'avait rien contre lui mais il restait avant tout un japonais habitué aux saluts habituels à distance. Et s'il tolérait parfaitement ce serrage de main dans les règles, d'autres qui les surprendraient pourraient mal interpréter la chose, ce qu'il ne souhaitait absolument pas.
Matthew lui parla de sa guitare et demanda soudain s'il pouvait la prendre pour la regarder de plus près. Il trouva cette question étonnante mais ne s'en formalisa pas, haussant les épaules et la lui tendant sans trop réfléchir, ne voyant rien pouvant l'en empêcher.


"Okay tiens, gaffe juste de pas décoller l'autocollant sur le côté, c'est ma frangine qui l'a mit, si elle voit qu'il n'y ait plus elle va me faire une scène. Je l'ai depuis mon entrée au lycée, donc presque 4 ans, je dirais. En revanche je n'ai aucune idée d'où elle vient, là encore c'est ma sœur qui me l'a offerte. Je crois qu'elle l'a commandé sur internet, mais elle refusé de m'en dire plus de peur que je cherche à lui rembourser le cadeau. Et faut dire qu'elle a raison, vu que je suis sûr que ça lui a coûté un bras. Elle a fait pas mal des petits boulots durant la période où elle me l'a donné."

Il avait un peu honte de révéler qu'il n'étais pas expert en instruments. Il apprenait à jouer sur beaucoup d'entre eux sans grande difficulté, ayant le sens du rythme et déchiffrant facilement les partitions. Mais quand il s'agissait des modèles, des marques ou des accessoires, il avait l'impression de parler une autre langue, ne suivant pas tout. c'était l'une des raisons complémentaires qui faisait qu'il arrivait toujours en dernier en cours de musique, n'ayant pas à répondre ou à subir les conversations passionnées et expérimentées des autres.
Il aimait chanter, jouer, écouter. Mais il aimait aussi courir, de défouler sur le terrain et marquer des touchdowns avec son équipe de football américain. Il était du genre physique et non cérébral. Agir au lieu de réfléchir des heures.
Il fit mine de s’intéresser à la guitare de Matthew, mais il n'avait pas grand chose à dire si ce n'était qu'il était plutôt beau.
Essayant de changer de sujet pour ne pas montrer son incompétence dans le sujet, il se racla la gorge et fit mine de regarder par la fenêtre avant de demander innocemment de sa voix rauque.


"Tu es anglais, c'est ça ? C'est bien là-bas ? J'ai encore jamais eu l'occasion de voyager hors du pays. Ça doit être dépaysants de venir au Japon. Qu'est-ce qui t'as donné envie de venir étudier ici ? ... Si ce n'est pas indiscret bien sûr."

Réalisant que cela pouvait être en lien avec l'humeur de l'étudiant, il se mordit la lèvre inférieure quelques instants et se mit à jouer avec son bouc par réflexe. Il faisait toujours cela quand il sentait qu'il disait des bêtises et ne savait plus comment se dépêtrer de cette situation.


[hrp: scuze du retard, j'avais pas vu ta réponse, j'espère que ça ira ^^]

Fiche de liens (c) Miss Yellow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthew Bradford
Allons-y Alonso !

avatar
Messages : 301
Date d'inscription : 09/08/2015
Age : 27
MessageSujet: Re: La musique, le meilleur moyen de réussir à s'exprimer |Yuan Yukimura|   Jeu 18 Fév - 11:11


Arm yourself, You can be strong


Matthew ne s’était vraiment pas attendu à ce que quelqu’un entre dans la salle du club de musique alors qu’il était en pleine déprime. Ça lui arrivait souvent d’être dans cet état, mais il faisait généralement en sorte de ne pas se laisser aller à ses idées noires quand il savait que quelqu’un pouvait le voir dans cet état. Et là, il n’avait pas réussi à résister à l’envie de passer cette ligne, sa musique se transformant au même rythme que son état d’esprit. Et forcément, quelqu’un était entré dans la salle à ce moment-là. D’abord déstabilisé, l’anglais remit bien vite en place ce masque qu’il portait constamment en présence des autres, affichant un sourire et essayant de détourner la conversation vers un autre sujet, comme il savait si bien le faire. Ce jeune homme à la crinière de feu s’appelait donc Yuan Yukimura et il était en dernière année de lycée. En toute logique, Matthew serait donc un poil plus âgé que lui. Le guitariste ne put réprimer un rire en entendant le « nice to meet you » qui lui était adressé alors qu’ils se serraient la main.

« Haha ! Oui c’est ça ! Nice to meet you too Yuan ! Ou non attends… Comment il faut que je t’appelle déjà ? Yukimura-san c’est ça ? Je suis désolé, j’ai appris pas mal de vocabulaire avant de venir ici, je sais à peu près parler japonais, mais j’ai encore un peu de mal avec les habitudes d’ici. Faut dire que c’est quand même très différent de chez moi ! Et puis, ce n’est pas une chose simple à apprendre tant qu’on n’a pas vraiment l’occasion de la mettre en pratique non ? »

Il avait pris des cours de langue avec un professeur et avait essayé d’apprendre les us et coutumes japonais, mais apprendre et mettre en pratique, c’était quand même deux choses différentes, surtout quand on avait soi-même une culture assez opposée. Ca allait sans doute lui prendre un peu de temps de se comporter comme un vrai japonais le ferait. Reportant son attention sur l’instrument de son interlocuteur, il lui demanda s’il pouvait la prendre un instant. Cela pouvait sembler être une requête étrange, mais pas du point de vue du musicien qui était un grand curieux en la matière. Il attrapa délicatement l’instrument qu’on lui tendait, ses doigts passant lentement sur les cordes, sur le manche, détaillant chaque cm² comme un homme le ferait avec le corps de son amante. On pouvait clairement ressentir sa passion à ce moment précis. Ses yeux se posèrent alors sur l’autocollant.

« Effectivement, ce n’est pas une guitare bas de gamme, c’est vraiment un beau cadeau qu’elle t’a fait ! En tout cas, ça fait plaisir de voir qu’au bout de 4 ans ton instrument est en aussi bon état ! Y’en a vraiment qui ne se rendent pas compte de la chance qu’ils ont de pouvoir tenir un instrument de qualité entre les doigts et qui font n’importe quoi avec juste pour se donner un genre. »

Matthew ne quitta pas l’instrument des yeux alors qu’il parlait et gratta quelques cordes pour faire une rapide mélodie qu’il avait composée lui-même, une mélodie beaucoup moins sombre que celle qu’il jouait quand Yuan était entré. Ce dernier lui posa alors quelques questions sur ses origines et les raisons qui l’avaient poussé à venir étudier ici. Matthew s’arrêta un peu brutalement dans sa mélodie. C’était un sujet assez épineux sur lequel se lançait le lycéen. Le sourire de l’anglais quitta ses lèvres quelques secondes, le temps d’un bref passage à vide alors qu’il repensait aux raisons qui l’avaient fait quitter son pays. Il finit par se reprendre, affichant un petit sourire alors qu’il tendait la guitare à son propriétaire afin de reprendre la sienne.

« Je suis anglais oui ! Je viens de Londres, j’y ai vécu toute ma vie et tu vois, avant de venir ici je n’avais jamais quitté mon pays moi non plus ! En tout cas, c’est vraiment dépaysant, je pense que ça l’aurait sans doute beaucoup moins été si je n’avais fait que traverser la Manche pour me rendre en France, mais là, le Japon, c’est totalement autre chose ! C’est si différent ! Ca ne fait que quelques jours que je suis là et pourtant j’ai l’impression que je n’arriverai pas à découvrir tout ce que ce pays peut m’apprendre, même si je devais rester une dizaine d’années ici ! Je suis un grand curieux, c’est pour ça que j’ai choisi d’aller au Japon plutôt que dans un autre pays ! Et toi, tu n’as jamais eu envie de partir ailleurs ? Quel pays tu aimerais visiter ? »

Ouf ! Mission complete ! Il avait réussi à parler un long moment sans répondre totalement à toutes les questions que Yuan lui avait posées. Est-ce que c’était bien à Londres ? Ce qui l’avait vraiment poussé à venir étudier ici ? C’était des choses bien trop douloureuses à évoquer pour Matthew. Il ne pouvait pas raconter ça à qui que ce soit dans ce nouveau pays. Il n’était pas du genre à mentir, c’est pour ça qu’il avait évoqué dans sa réponse les autres raisons qui l’avaient fait se retrouver ici plutôt qu’ailleurs. Il ne pouvait décemment pas lui dire qu’il avait quitté son pays pour aller le plus loin possible afin d’essayer de prendre un nouveau départ après avoir perdu ses parents et la fille qu’il aimait plus que tout.

« Du coup, tu as parlé de sport tout à l’heure, tu fais aussi du sport en plus de la musique ? Et tu joues d’autres instruments que la guitare ? En tout cas, je ne m’attendais vraiment pas à trouver une telle mine d’or en venant ici ! Cette salle de musique est une vraie pépite, on peut y trouver tous les instruments qu’on veut ! Bon, peut-être pas tous, mais il y a vraiment du choix ! »



© Halloween




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuan Yukimura
♦~ Touchdown dans ta tronche ~♦

avatar
Messages : 57
Date d'inscription : 06/11/2015
Localisation : Dans un coin en train de fumer...
MessageSujet: Re: La musique, le meilleur moyen de réussir à s'exprimer |Yuan Yukimura|   Mar 3 Mai - 18:59


Escape Denied

feat Matthew Bradford & Yuan Yukimura



L'étudiant le salua, se reprenant sur la façon dont il devait l'appeler, pas très à l'aise avec les us et coutumes japonaises. Le rouquin secoua la tête légèrement et haussa les épaules.

"Bah, te prends pas la tête avec ça, tu peux m'appeler Yuan tout simplement, je ne suis pas le mieux placé pour être à cheval sur les présentations conformistes, loin de là."

Finalement Matthew lui répondit sans trop d'hésitation, lui expliquant la raison de sa venue dans le pays du soleil levant. Le lycéen l'écouta sans un mot, l'observant parler. Il avait l'impression, malgré l'aisance dans sa justification, qu'il ne disait pas tout. Avait-il touché un point sensible ?
Il ne releva malgré tout pas cette hypothèse, jugeant que cela ne le regardait aucunement après tout. Ils ne se connaissaient pas et raconter sa vie au premier venu n'était pas la chose la plus maligne qui soit. Surtout qu'il existait peu de personnes faisant réellement confiance en Yuan, son passé de racaille ne cessant jamais de revenir sur le devant de la scène dans les moments les moins opportuns.
L'autre adolescent lui posa une question sur un éventuel pays qu'il voudrait visiter. Après un moment de réflexion, tout en rangeant sa guitare, il soupira légèrement, un peu prit de cours.


"Une destination... hmm... je dirais les États-Unis, ils ont de bons groupes de musiques. La vie là-bas semble tellement moins chiante qu'ici. Tatouages, piercings, style extravagant et on est aussitôt vu comme une chose à ne fréquenter sous aucun prétexte, ça me soûle."

Légèrement agacé, il en oublia son langage courtois qu'il avait fait l'effort de garder depuis son arrivée dans le club. Se rendant compte de cela, il se plongea dans un silence embarrassé et jeta un coup d’œil à son portable, regardant l'heure ainsi que ses messages, voyant que sa sœur lui avait encore envoyé des idioties. Il lu rapidement et se calma, affichant un sourire amusé devant une vague tentative de la jeune femme de faire une blague.
Se reprenant, il reporta son attention sur l'autre garçon, à nouveau à l'écoute et hocha la tête, à nouveau d'une humeur agréable.


"Ouais, je fais du Football Américain. Généralement je privilégie ce club là à celui de musique car nous avons des match avec d'autres établissements assez régulièrement, mais aujourd'hui, notre coach est malade. Je viens normalement ici après mon entrainement, je joue surtout de la guitare, mais je suis à l'aise avec tous les instruments à cordes, qu'elles soient grattées, frottées et j'en passe. Mais en réalité ce que je préfère, c'est chanter sur des airs rock ou du métal, ça me branche assez bien... Ouais tu peux trouver plein de trucs sympa en fouillant ici, c'est sûr."

Comme pour justifier ses dires, il bougea et alla vers le fond de la salle où il ouvrit un énorme placard, dévoilant un trésor digne de finir dans un musée de l'instrument. Pour tout fan de musique, l'envie de sortir ça et de jouer, même mal, sur chacun des objets présents, était immédiat. Lors de son arrivée dans le club, il n'avait pas pu s'empêcher d'agir ainsi en découvrant le meuble. Certain élèves de dernières années s'en étaient amusés gentiment et lui avait fait découvrir l'endroit avec joie.

"Tu es donc tout nouveau ici, c'est ça ? Tu loges au campus ? Bon je sais que je suis pas le genre de personne qu'on vient voir pour causer, mais si jamais t'as besoin de renseignements sur l'académie ou sur la ville, tu peux toujours me demander, je suis ici depuis trois ans, j'ai eu le temps de visiter un peu."

Fiche de liens (c) Miss Yellow

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthew Bradford
Allons-y Alonso !

avatar
Messages : 301
Date d'inscription : 09/08/2015
Age : 27
MessageSujet: Re: La musique, le meilleur moyen de réussir à s'exprimer |Yuan Yukimura|   Mer 15 Juin - 12:04


A starlight in the gloom


Matthew se doutait un peu que son interlocuteur n’allait pas s’offusquer de son erreur lors de leurs présentations. Il fallait dire que même si l’anglais avait appris énormément de choses sur le Japon et ses us et coutumes, il n’en était pas moins difficile de se souvenir de tout lorsqu’arrivait le moment de la pratique. Yuan lui lança alors qu’il n’avait pas besoin de se prendre la tête avec tout ça et qu’il pouvait se contenter de l’appeler Yuan. Le guitariste lui lança un nouveau sourire.

« Merci beaucoup Yuan ! Je ne suis pas persuadé que tout le monde soit aussi compréhensif que toi sur ce sujet-là, il va donc falloir que je revois tous mes cours pour ne pas faire n’importe quoi lors de mes prochaines rencontres, ça pourrait me créer des problèmes sinon ! »

Matthew finit alors par confier à son interlocuteur les « raisons » de sa venue dans ce pays si éloigné du sien, évitant de tout de même soigneusement de parler en détails des véritables raisons tragiques qui se cachaient réellement derrière celles qu’il avait énoncées. Et puisqu’ils parlaient de pays étrangers, l’anglais demanda à Yuan s’il avait envie de visiter un pays en particulier. Après un moment de réflexion, l’intéressé lui répondit donc que la vie semblait moins contraignante aux États-Unis en plus du fait qu’ils avaient de très bons groupes. Matthew ne put s’empêcher de rire.

« C’est vrai qu’ils ont de très bons groupes là-bas, mais on en a aussi de très bons en Angleterre ! Je ne suis peut-être pas très objectif tu me diras… En tout cas, si jamais tu as envie de faire un tour à Londres, je peux toujours t’emmener avec moi lors de mon prochain retour là-bas ! Tu verras que niveau tatouages, styles extravagants et tout le reste, on est assez tolérant nous aussi ! En tout cas, je comprends ce que tu ressens, si je n’avais pas grandi dans une famille aussi stricte, j’aurai très certainement un look encore plus controversé que le tien ! »

Matthew avait toujours trainé avec des gens au look similaire à celui de Yuan, mais ses parents avaient toujours dit qu’il ne fallait pas qu’il se tatoue ou se fasse des piercings afin de garder une image « propre » lorsqu’il finirait par intégrer l’entreprise familiale. Cela avait souvent fait rire ses amis punks, son look tranchant toujours singulièrement avec celui de ses fréquentations. Mais au final, il s’en était accommodé et s’en amusait encore aujourd’hui. Il ne pouvait donc que comprendre le ressenti de Yuan face aux regards des autres puisqu’il avait vécu la même chose. Son agacement étant visiblement passé après s’être exprimé sur les jugements des autres vis-à-vis de son apparence, le japonais confia à Matthew qu’il faisait aussi partie du club de football américain, qu’il jouait principalement de la guitare et d’autres instruments à cordes, mais que ce qu’il préférait, c’était chanter sur des airs de rock ou de métal. L’anglais sourit une nouvelle fois.

« Il semblerait qu’on ait pas mal de points communs sur nos préférences musicales ! Je dois dire que je ne suis pas un aussi grand adepte du métal que tu dois l’être, mais je voue un amour inconditionnel au rock et à la musique classique ! Il faudra qu’on se fasse un petit duo un de ces jours si tu veux bien que je t’accompagne à la guitare ! Ca me manque un peu d’avoir quitté mon groupe à Londres, il va falloir que je remédie rapidement à ça en me trouvant de nouveaux collègues ici ! Je m’occupais du chant et de la guitare dans mon précédent groupe et on arrivait à faire plein de petits concerts dans des salles un peu underground à Londres. Tu as déjà fait partie d’un groupe toi ? En tout cas, ça a l’air sympa ton autre club ! Il faudra que j’aille te voir jouer un jour pour voir ce que ça donne en condition de match ! »

Yuan ouvrit alors les portes d’une armoire que Matthew allait sans doute finir par considérer comme son nouveau Saint Graal puisqu’elle était remplie d’instruments en tout genre. Les yeux plein d’étoiles, Matthew s’approcha et ne put s’empêcher de toucher chaque instrument du bout des doigts, réfrénant tant bien que mal son envie de tous les essayer un par un. Pendant sa contemplation, Yuan lui lança que si jamais il avait besoin d’informations sur le campus ou la ville, il pouvait venir lui demander sans problèmes. Détachant son regard des instruments alors que ses doigts finissaient finalement par se serrer autour d’un saxophone, Matthew lui répondit avec un grand sourire.

« Tu ne devrais pas te dénigrer comme ça Yuan ! Moi je trouve que tu es parfaitement le genre de personne qu’on peut venir voir pour causer ! La preuve est que tu es un des rares avec qui j’ai autant parlé depuis mon arrivée ici ! Tu ne devrais pas te faire autant de souci sur ton look. Si c’est celui que tu aimes, les autres n’ont rien à redire ! En plus, je dois dire que je t’envie vraiment ! Tu ne crois pas que j’aurais trop la classe avec les cheveux verts ? J’ai toujours eu envie d’avoir les cheveux verts… Enfin en tout cas, je serais vraiment content que tu me fasses découvrir la ville et le campus si tu as un peu de temps à m’accorder ! Je n’arrête pas de me perdre depuis que je suis arrivé. Les seules pièces que j’arrive à trouver sans trop de difficultés sont ma chambre ici, la salle du club et la cafétéria ! »



© Halloween




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: La musique, le meilleur moyen de réussir à s'exprimer |Yuan Yukimura|   

Revenir en haut Aller en bas
 
La musique, le meilleur moyen de réussir à s'exprimer |Yuan Yukimura|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rafaello-Ariana / Le meilleur moyen de résister à la tentation, c'est dy céder.
» Le meilleur moyen de resister a la tentation, c'est d'y céder (a)
» [DC] Le meilleur moyen de résister à la tentation, c'est d'y céder /// underco'
» Gardien de but (Meilleur moyen)
» le portrait de Dorian Gray

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nadakai no Hiketsu :: Nadakai Gakuen (RPG) :: Les Clubs :: Salles de clubs :: Club de Musique-