Partagez | 
 

 Un brin de paradis | Luz Montoya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: Un brin de paradis | Luz Montoya   Dim 5 Juin - 23:23




Carte d'identitéPour vous connaître un peu mieux
Votre Personnage
NOM : Montoya
PRÉNOM : Luz
GENRE : Féminin
ÂGE : 19 ans
NATIONALITÉ : Hispano-japonaise
PRÉFÉRENCE SEXUELLE : Hétérosexuelle
GROUPE : Étudiante
ÉLÈVE EN : Première année à l'université, spécialité littérature
CLUBS : Natation et cuisine
Vous
VOTRE PSEUDO : Crezia
VOTRE ÂGE : Majeure
COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ? Google
AVEZ-VOUS DES SUGGESTIONS POUR LE FORUM ? Je le trouve lisible et agréable à parcourir mais un petit rafraîchissement, notamment sur la barrière, pourrait être bénéfique.
AVEZ-VOUS LU LE RÈGLEMENT ?: Validé by Kao
VOTRE TAUX DE PRÉSENCE ICI : 4/7
VOTRE EXPÉRIENCE RP : Novice
PETIT MOT DE LA FIN: En espérant m'amuser parmi vous.
Son image:
Luz est un petit gabarit, elle mesure un mètre cinquante-trois et pèse près de cinquante kilos. Sa silhouette menue et son minois candide lui confèrent une physionomie  adolescente et vous pourrez aisément vous méprendre sur son âge ou sa condition physique. Toutefois, la jeune fille maintient une forme épatante dont elle tire beaucoup de fierté – la pratique de la natation et du yoga depuis plusieurs années y est certainement pour quelque chose.

Dotée d’une peau légèrement hâlée qu’elle tient de son héritage hispanique, la brunette possède en outre un visage en cœur avec des joues saillantes, dernières réminiscences d’une enfance révolue. Il est encadré par une longue chevelure lisse couleur chocolat que Luz se contente généralement de brosser sans lui accorder plus de soin, ainsi qu’une frange qui recouvre son front – un peu large à son goût.

Son petit nez retroussé et ses lèvres charnues, toujours souriantes, lui confèrent ce petit air mutin dont elle ne se départit jamais. Ses yeux en amande sont très légèrement bridés et recèlent d’un éclat espiègle que leur couleur versatile, proche du cacao et percée d’une pointe de miel, complimente à la perfection. La jeune fille est un véritable livre ouvert en qui vous pourrez lire de nombreuses émotions, enrichissant jour après jour le panel d’expressions dont elle est capable.

Elle n’est pas percée, ses lobes sont d’ailleurs intacts. En revanche, elle s’est fait tatouer sous le sein gauche – il s’agit d’une boussole ancienne toute en nuances de gris. Elle compte en outre quelques grains de beauté disséminés ici et là sur son corps.

Luz se maquille peu – son seul excès étant le vernis à ongles dont elle use et abuse, affichant chaque jour une couleur, un motif différent. En revanche, sa garde-robe est particulièrement imposante : tous les styles lui plaisent et elle possède des pièces très diverses. Ainsi, elle peut aisément passer d’un look bohème chic en début de semaine à une dégaine rock ou rétro le week-end. Inutile de préciser qu’elle accessoirise avec beaucoup de raffinement chacune de ses tenues.
Son caractère:
Luz est une jeune femme au caractère doux et jovial. Si elle paraît timide de prime abord, vous réaliserez rapidement qu’elle s’affirme davantage avec ses proches et ses amis – elle préfère d’ailleurs les petits comités parmi lesquels elle est bien plus à l’aise que les gros attroupements anxiogènes. Bon public, elle rit de tout et de rien, à commencer par elle-même.

Elle est très pudique et orientera vos conversations pour vous amener à parler de vous et vous ne vous en rendrez pas compte car, il faut l’admettre, elle traîne des années d’expérience derrière elle. Se régalant de la frustration qu’elle engendre, Luz cultive une énigme autour de sa personne et compte sur votre découragement pour demeurer dans sa zone de confort.

Détail croustillant, la métisse collectionne tout ce qui se rapporte de près ou de loin aux lapins. Elle les aime, elle les adore, elle possède d’innombrables babioles à leur effigie qui trônent sur ses étagères ou dorment dans ses tiroirs, comme autant d’objets de culte. Malheureusement, elle ne possède pas de petit rongeur à proprement parler car elle y est allergique. La vie est dure…

Elle aime aussi les mots, les phrases, les livres, dans lesquels elle plonge à cœur ouvert. Elle ne lit pas, elle vit – elle balade toujours avec elle un petit cahier dans lequel elle griffonne tout : un vers, votre nom, un rendez-vous ou sa liste de course. Parfois, elle s’adonne à une littérature un peu moins glorieuse et râle lorsqu’elle n’obtient pas le résultat qui lui plaît à la fin d’un quiz féminin.

C’est une femme de caractère qui peut vous aimer avec ferveur ; elle est très possessive et exclusive dans ses relations. Quand elle vous parle, pourtant, vous vous sentez apaisé, sa voix est posée et sa respiration sereine. Vous la pensez incapable de haïr qui que ce soit ? Détrompez-vous. Elle vous rendra crasse pour crasse et attendra l’occasion rêvée pour vous renvoyer l’ascenseur, avec un plaisir évident. Son sens de l’observation s’est affûté avec les années et il lui sert pour des desseins nobles… ou un peu plus personnels. Son discernement, aussi fin soit-il, est toutefois inutile lorsqu’il s’agit de ses proches, pour qui elle est prête à tout.

Tout le monde sait que Luz aime le chocolat et qu’elle en a fait sa religion. Du moins, elle espère que tout le monde (à commencer par vous) le sait et ne tentera pas de lui dérober le moindre morceau de la tablette qui est dans son sac, dans sa petite pochette dédiée. Et quand Luz aime, Luz ne compte pas. Sous toutes ses formes et ses déclinaisons, le chocolat, elle le dévore et elle l’épouserait si seulement c’était possible.

Luz aime aussi la natation et elle adooore rendre fous ses professeurs en mangeant tout et n’importe quoi sans se soucier d’une éventuelle prise de poids. Ils disent qu’elle manque d’ambition et préfère se reposer sur ses lauriers plutôt que d’essayer de se surpasser, ce qu’elle voudrait nier en bloc – madame est une tête de mule, voyez-vous. Mais elle ne peut que leur accorder raison sur ce point.

Faite de chair et d’émotion, Luz doit encore s’épanouir et mûrir, grandir et vivre.
Son histoire:
Luz est née près de Barcelone, d’un père espagnol et d’une mère japonaise. Elle se rappelle de la maison de son enfance, faite de murs blancs et de farniente au soleil, de l’odeur des sardines qu’ils faisaient griller pour le déjeuner du dimanche et de l’arôme des tomates gorgées de jus qu’elle cueillait dans le potager pour les croquer à pleines dents. C’était un bonheur simple et sans fioriture : elle savait qu’elle avait de la chance d’avoir son papa et sa maman avec elle. Son amie Carla vivait une semaine sur deux avec son papa puis sa maman. Ou bien était-ce l’inverse ? Dans tous les cas, ce n’était pas pratique et Carla n’était pas contente de devoir toujours changer de maison, même si elle aimait bien fêter deux fois la navidad.

En grandissant, Luz finit par comprendre que les choses étaient un peu différentes. La fortune des Montoya était faramineuse – l’enseigne pharmaceutique de son père était réputée et reconnue dans le monde entier. Petit à petit, et bien qu’elle tente d’inverser le cours des choses, tout commença à changer. Petit à petit, elle prit conscience du poids qui pesait sur ses épaules quand son père lui parlait d’un futur où elle serait aux commandes de l’entreprise familiale. Petit à petit, elle se renferma sur elle-même et un jour, elle apprit qu’elle suivrait des cours particuliers à domicile et y serait confinée.

Elle en conserve des souvenirs atroces. Éprise de liberté et vive comme le vent, elle se réfugiait dans la bibliothèque de la villa blanche et y passait des heures pour s’évader de la triste et morne réalité dans laquelle elle vivait. Les jours se succédaient et se ressemblaient tous, comme une histoire sans fin – la seule dont Luz aurait aimé connaître l’issue.

L’été de ses treize ans, elle reçut un billet aller-retour pour la banlieue de Kyoto, où résidaient ses grands-parents maternels. Peu enthousiaste, elle fit le voyage et en posant les pieds sur le tarmac de l’aéroport, elle fut envahie de couleurs et de parfums nouveaux. Avec une curiosité insatiable, elle dévora du regard le paysage qui défilait derrière les vitres de la berline qui la conduisait à cette petite ville presque rurale, où l’on entendait les grillons chanter.

En une semaine, Luz se sentit renouer avec des racines qu’elle s’était contenter d’ignorer jusqu’à présent. Oui, elle était un peu bridée et sa mère lui avait appris les bases de son idiome, mais elle ne s’était jamais intéressée plus que cela au pays du soleil levant. L’expérience fut unique et forte. Elle passait le plus clair de ses journées derrière son grand-père et sa grand-mère, à apprendre de tout ce qu’ils avaient à lui conter dans un japonais approximatif. Mais cette barrière ne suffit pas à les décourager : les liens du sang ne connaissaient pas de langages.

La mort dans l’âme, Luz retourna en Espagne bien trop tôt à son goût. Son seul objectif devint alors de convaincre ses parents d’aller vivre au Japon. Elle se passionna pour le haiku et entreprit un apprentissage profond de la langue afin d’en maîtriser les subtilités et prouver à ses géniteurs qu’il ne s’agissait pas d’une lubie adolescente mais d’un projet, d’un rêve dont elle ne pouvait plus se séparer.

Les années qui suivirent furent rythmées par des voyages très réguliers entre Kyoto et Barcelone. Luz avançait avec tranquillité dans son cursus scolaire et décrochait ses diplômes sans réelle difficulté.

Peu après avoir fêté son dix-huitième anniversaire, elle perdit sa mère, emportée par un cancer foudroyant. Inconsolable, elle se réfugia auprès de ses grands-parents afin de faire son deuil. Il fut long et éprouvant. Elle obtint l’autorisation de poursuivre sa scolarité au Japon, sans doute parce que son père devait, lui aussi, apprendre à vivre avec son chagrin et se sentait incapable de gérer celui de sa fille.

C’est dans ces conditions qu’elle débarque à la Nadakai Gakuen.
© gotheim pour epicode
Revenir en haut Aller en bas
Kaoru Hito


avatar
Messages : 203
Date d'inscription : 09/08/2015
MessageSujet: Re: Un brin de paradis | Luz Montoya   Dim 5 Juin - 23:36

Bienvenue parmi nous, miss ! ^.^

Je te souhaite bon courage pour ta fiche ! Si tu as des questions ou besoin d'aide, n'hésite surtout pas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heiji Otani


avatar
Messages : 107
Date d'inscription : 08/11/2015
Age : 24
Localisation : Ecosse
MessageSujet: Re: Un brin de paradis | Luz Montoya   Lun 6 Juin - 0:01

Bienvenuuuue !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthew Bradford
Allons-y Alonso !

avatar
Messages : 301
Date d'inscription : 09/08/2015
Age : 27
MessageSujet: Re: Un brin de paradis | Luz Montoya   Lun 6 Juin - 15:16

Bienvenue parmi nous ! o/

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sakura Shimizu
Still Doll ♠

avatar
Messages : 48
Date d'inscription : 23/05/2016
Localisation : Clic "J't'ai eu"
MessageSujet: Re: Un brin de paradis | Luz Montoya   Lun 6 Juin - 18:12

Bienvenue

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frederick Goldman
Le Ronflex de Compét' \°3°/

avatar
Messages : 276
Date d'inscription : 09/08/2015
MessageSujet: Re: Un brin de paradis | Luz Montoya   Lun 6 Juin - 18:19

Bienvenu. (attention, ton avatar est légèrement trop grand, il est à 220 au lieu de 200 ^^)
Au fait, dis moi: que veux tu dire par "rafraîchissement de la bannière" ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Un brin de paradis | Luz Montoya   Lun 6 Juin - 18:47

Bienvenue ^^
Revenir en haut Aller en bas
Ginko Yoshikuni


avatar
Messages : 169
Date d'inscription : 09/08/2015
Age : 28
MessageSujet: Re: Un brin de paradis | Luz Montoya   Mar 7 Juin - 11:56

Bienvenue ! Je rejoints mes collègues sur le fait de ne pas hésiter pour la moindre question o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Un brin de paradis | Luz Montoya   Jeu 9 Juin - 23:20

Merci pour votre accueil chaleureux ! Ça fait plaisir ^^

@Frederick : Oh, je faisais référence à des bannières que j'ai pu voir sur d'autres forums, qui étaient interactives ou qui changeaient aléatoirement (enfin, à chaque rafraîchissement de page, ça tournait entre trois et quatre bannières différentes par exemple). C'est un système que je trouve sympathique, même si j'apprécie tout autant la sobriété de ce thème !

J'en profite pour signaler que j'ai terminé ma fiche ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Un brin de paradis | Luz Montoya   Ven 10 Juin - 23:01

Bienvenue !

Ton nom me rappelle Princess Bride Laughing je l'ai revu y a pas longtemps et du coup ça m'a refoutu la réplique dans la tête mdr
Revenir en haut Aller en bas
Frederick Goldman
Le Ronflex de Compét' \°3°/

avatar
Messages : 276
Date d'inscription : 09/08/2015
MessageSujet: Re: Un brin de paradis | Luz Montoya   Sam 11 Juin - 14:17

Fiche validée


Voilà une demoiselle très intéressante ! J'ai hâte de la voir à l’œuvre dans ses rps. Je n'ai vu aucune fautes flagrantes et tes écrits sont très bien amenés et agréables à lire. ^^
Tu es à présent validée o/ .

Tu peux aller recenser ton avatar Ici et faire ta demande de chambre ici si tu souhaites résider sur le campus. Si tu veux, tu peux rejoindre un ou deux clubs également. L'inscription se fait par ici !

Pour commencer, tu peux faire une demande de RP ici.

Si tu as des questions ou autres, le staff est à ta disposition !

Amuse-toi bien parmi nous ! \o
codage par encrine pour Nadakai no Hiketsu

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Un brin de paradis | Luz Montoya   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un brin de paradis | Luz Montoya
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le portail vers le paradis . Le début de la tragédie.
» Samantha Montoya ( une nouvelle pas si nouvelle) [VALIDEE]
» Un brin de n'importe quoi ?
» Description des Ruines de la Tour du Paradis
» Au diable les enfers, Au paradis des amours, Je suis libre.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nadakai no Hiketsu :: Flood :: Fiches archivées-